COVID-19 : une étude menée sur 6 continents révèle que l’hydroxychloroquine est associée à un risque accru de mortalité

  • Mehra MR, & et al
  • Lancet
  • 23 mai 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Cet article a été rétracté.

À retenir

  • Dans cette vaste étude multinationale menée sur 6 continents, la chloroquine ou l’hydroxychloroquine, seules ou en association avec un macrolide, étaient associées à un risque accru de mortalité à l’hôpital chez les patients atteints d’une maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).
  • Ces médicaments étaient également associés à un risque d’arythmie ventriculaire (AV).

Pourquoi est-ce important ?

  • Éditorial : bien qu’il s’agisse d’une étude observationnelle, les résultats « indiquent une absence de bénéfice » associé à ces traitements et « suggèrent qu’ils pourraient même être nocifs ».

Principaux résultats

  • L’étude a inclus 96 032 patients atteints du COVID-19 dans 671 hôpitaux.
  • Moyenne d’âge : 53,8 ans (écart-type [ET] : ± 17,6) ; 46,3 % (44 426) de femmes.
  • Taux et risque de mortalité à l’hôpital (IC à 95 %) :
    • 9,3 % chez les témoins (référence).
    • 18,0 % chez les patients sous hydroxychloroquine.
      • Rapport de risque (RR) de 1,33 (1,22–1,45). 
    • 23,8 % chez les patients sous hydroxychloroquine et un macrolide.
      • RR de 1,44 (1,36–1,53).
    • 16,4 % chez les patients sous chloroquine.
      • RR de 1,36 (1,21–1,53). 
    • 22,2 % chez les patients sous chloroquine et un macrolide.
      • RR de 1,36 (1,27–1,46).
  • Taux et risque de nouvelle AV (IC à 95 %) :
    • 0,3 % chez les témoins (référence).
    • 6,1 % chez les patients sous hydroxychloroquine.
      • RR de 2,36 (1,93–2,90). 
    • 8,1 % chez les patients sous hydroxychloroquine et un macrolide.
      • RR de 5,10 (4,10–5,98).
    • 4,3 % chez les patients sous chloroquine.
      • RR de 3,56 (2,76–4,59).
    • 6,5 % chez les patients sous chloroquine et un macrolide.
      • RR de 4,01 (3,34–4,81).

Protocole de l’étude

  • Une analyse de registre observationnelle multinationale portant sur la chloroquine ou l’hydroxychloroquine, seules ou en association avec un macrolide, a été réalisée.
  • Traitements (± ET) : 
    • Hydroxychloroquine (n = 3 016) : 596 mg/jour (± 126) tous les 4,2 jours (± 1,9). 
    • Hydroxychloroquine associée à un macrolide (n = 6 221) : 597 mg/jour (± 128) tous les 4,3 jours (± 2,0).
    • Chloroquine (n = 1 868) : 765 mg/jour (± 308) tous les 6,6 jours (± 2,4). 
    • Chloroquine associée à un macrolide (n = 3 783) : 790 mg/jour (± 320) tous les 6,8 jours (± 2,5). 
  • Financement : Hôpital de Brigham et des femmes (Brigham and Women’s Hospital), Boston, Massachusetts, États-Unis.

Limites

  • Étude observationnelle. 
  • Facteurs de confusion non mesurés.