COVID-19 - Sortie d’hospitalisation ou de réanimation


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La HAS (Haute Autorité de Santé) a publié des « réponses rapides » à propos du parcours de réadaptation des patients COVID+ à la sortie d’une hospitalisation en réanimation et/ou en service MCO (médecine, chirurgie, obstétrique). Elles portent essentiellement sur l’adressage en SSR (soins de suite et de réadaptation) qui doit être fait dans une unité spécialement dédiée à ces patients. Cet article porte sur la partie du document consacré au retour à domicile.

Celui-ci est en effet « la première option envisagée si le niveau d’autonomie, l’environnement et l’entourage du patient le permettent. » L’existence de problèmes sociaux ne constitue pas un motif suffisant d’adressage en SSR.

En l’absence d’une équipe mobile de rééducation et de réadaptation au sein de l’hôpital ayant accueilli le patient, ce retour à domicile suppose « l’implication et la coordination des professionnels de ville, autour du médecin traitant. » À noter que le service de retour à domicile PRADO de l’Assurance maladie a été étendu pour les établissements qui en font la demande aux sorties d’hospitalisation des patients COVID+. Rappelons qu’il a pour objet « d’accompagner la sortie de MCO ou de SRR du patient en prenant et en suivant la réalisation des rendez-vous avec les professionnels de santé nécessaires à la continuité de sa prise en charge, tels qu’ils sont prescrits par l’équipe médicale hospitalière en lien avec le médecin traitant. »

Le retour à domicile suppose la participation active du patient et de son entourage, le rôle de l’aidant étant « primordial ». Il peut être effectué selon différentes modalités :

  • Hospitalisation de jour (HDJ) SSR ;

  • Équipes mobiles de Réadaptation-Réinsertion (EM-RR) ;

  • Consultations externes ;

  • Hospitalisation à domicile de Réadaptation (HAD-R) ;

  • Prise en charge par les rééducateurs libéraux au cabinet, au domicile et/ou par télésoin.

La HAS formule plusieurs préconisations :

  • Les professionnels intervenants doivent impérativement avoir le matériel de protection nécessaire à la prise en charge des patients suspects ou atteints de COVID-19.

  • La prise en charge en ville doit être pluriprofessionnelle, adaptée aux besoins des patients. Quand il existe, le cercle de soins habituel du patient doit être respecté. Les étapes clés du parcours dépendent des besoins somatiques et psychologiques du patient, notamment les séquelles respiratoires, le déconditionnement à l’effort, le retentissement psychologique et les conséquences nutritionnelles.

  • Dans tous les cas, une consultation (en présentiel ou à distance) avec le médecin traitant est à prévoir dans la semaine suivant la sortie d’hospitalisation (MCO ou SSR). La téléconsultation avec d’éventuels médecins spécialistes doit être privilégiée dans la mesure du possible.

  • Le recours au télésoin doit être privilégié pour les différents professionnels de rééducation. Cette prise en charge à distance doit cependant être coordonnée par le praticien de médecine physique et de réadaptation MPR ou le médecin traitant.

  • Le premier bilan d’évaluation doit être fait par le professionnel en présentiel (sauf si le patient était déjà connu), ainsi que des réévaluations régulières.