COVID-19 : quelle est la valeur diagnostique des anticorps ?


  • Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Messages principaux

  • Une étude monocentrique chinoise montre que les anticorps IgG et IgM peuvent être mis en évidence dès le 4e jour environ et restent détectables jusqu'à 30 jours minimum,

  • Les sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive (VPP) ou négative (VPN) et taux de concordance liés aux taux d’anticorps sont globalement satisfaisants et supérieurs pour les IgM par rapport aux IgG, Le diagnostic pourrait donc être porté avec les IgG, notamment à un stade avancé de la maladie, ce qui constituerait un élément diagnostic supplémentaire chez les sujets suspectés de COVID-19 dont les résultats de RT-PCR sont négatifs.

Le diagnostic de l’infection à SARS-CoV-2 par RT-PCR reste un gold standard mais est long à mettre en œuvre, Le développement de méthodes alternatives, notamment sérologiques, peut constituer une approche alternative ou complémentaire efficace. Une équipe chinoise a pour cela suivi la dynamique des taux d’anticorps spécifiques à l’infection chez 85 patients dont le diagnostic était confirmé (RT-PCR), 24 dont le diagnostic était suspecté (histoire et manifestations cliniques évocatrices avec RT-PCR négative à 2 reprises) et chez des sujets contrôles, afin d’en évaluer l’intérêt diagnostique.

Des valeurs de sensibilité et de spécificité comprises entre 77,3 et 100%

Concernant la dynamique de réponse par anticorps des cas confirmés (216 tests sérologiques), les IgG et IgM étaient majoritairement détectés dès le 4e jour après le début des symptômes. Les IgM augmentaient progressivement dès leur détection, tandis que les IgG présentaient une augmentation forte à partir du 12e jour puis semblaient diminuer au 28e jour, même si ce dernier point pourrait selon les auteurs être lié au faible nombre de tests disponibles à cette date (7 patients), Les IgG et les IgM restaient positives après 30 jours de suivi.

La valeur diagnostique des IgG et des IgM a été évaluée parmi les cas confirmés (n=66) et parmi les cas suspectés (n=24) :

  • Concernant les IgM, la sensibilité et la spécificité était de 77,3% et de 100% chez les cas confirmés, avec une VPP, une VPN et un taux de concordance de 100%, 80,0% et 88,1%. Parmi les cas suspects, ces chiffres étaient respectivement de 87,5%, 100%, 100%, 95,2% et 96,4%.

  • Concernant les IgG, la sensibilité et la spécificité était de 83,3% et de 95% chez les cas confirmés, avec une VPP, une VPN et un taux de concordance de 94,8%, 83,8% et 88,9%. Parmi les cas suspects, ces chiffres étaient respectivement de 70,8% , 96,6%, 85,0%, 89,1% et 88,1%.

Parmi les sujets contrôles, 3 ont présenté des IgM (dont 1 faiblement, probablement asymptomatique guéris) mais aucun n’a été positif concernant les IgG.