COVID-19 : pour les admissions à l’hôpital, dans quelles situations l’échocardiographie peut-elle être différée ?

  • Yuan N & al.
  • J Am Soc Echocardiogr

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Parmi les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui sont admis à l’hôpital, l’échocardiogramme transthoracique (ETT) ne détecte que rarement des anomalies importantes si la troponine et le peptide natriurétique de type B (B-type natriuretic peptide, BNP) sont normaux.
  • Les auteurs proposent d’utiliser la troponine et le BNP dans le cadre d’un processus de triage formel des patients.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des résultats anormaux à l’ETT surviennent chez jusqu’à 55 % des patients atteints du COVID-19.
  • La réalisation d’un ETT pourrait cependant accroître la transmission du virus alors que les anomalies décelées à l’ETT n’entraînent pas toutes un changement de la prise en charge.

Principaux résultats

  • 24,2 % (105) des patients présentaient des résultats à l’ETT nécessitant une prise en charge urgente.
    • Chez 99/105 patients, ces résultats étaient nouveaux.
  • 71,7 % des patients présentaient des taux anormaux de troponine et de BNP.
  • Après une sélection par étapes, les facteurs prédictifs (rapport de cotes [RC], IC à 95 %) d’un résultat anormal à l’ETT étaient :
    • la présence d’une insuffisance cardiaque : 5,41 (2,61–11,68) ;
    • un taux de troponine supérieur à 0,04 ng/ml : 4,40 (2,05–10,05) ;
    • un taux de BNP supérieur à 100 pg/ml : 5,85 (2,35–16,09).
  • Parmi les patients présentant des taux normaux de troponine et de BNP : 
    • Dans l’ensemble, 95,1 % des patients n’avaient pas présenté de résultats nécessitant une prise en charge urgente.
    • 91,3 % d’un sous-ensemble de patients en unité de soins intensifs (USI ; n = 151) n’avaient pas présenté de résultats nécessitant une prise en charge urgente.

Méthodologie

  • Une revue rétrospective des dossiers (n = 454) a été réalisée.
  • Les auteurs ont évalué tous les patients admis pour cause de COVID-19 :
    • qui avaient réalisé un ETT dans les 14 jours suivant un résultat positif au test de dépistage du COVID-19 ; et
    • dont les taux de troponine et de BNP avaient été mesurés dans les 7 jours suivant l’ETT.
  • Les auteurs ont recherché les facteurs ayant prédit au moins un résultat échocardiographique nécessitant une prise en charge urgente.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Limites

  • Étude portant sur un seul système de santé.
  • Les lecteurs des échocardiogrammes n’étaient pas en aveugle.
  • Les résultats pourraient ne pas être généralisables aux patients en dehors de la période d’infection aiguë.