COVID-19 : plus de 30 % de toutes les infections au SARS-CoV-2 sont asymptomatiques

  • Oran DP & al.
  • Ann Intern Med

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les enquêtes sur les anticorps suggèrent qu’au moins 30 % des infections au coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) sont réellement asymptomatiques.
  • Jusqu’à 75 % des personnes qui sont asymptomatiques au moment de recevoir un résultat positif au test par réaction en chaîne par polymérase (Polymerase Chain Reaction, PCR) sont susceptibles de le rester. 

Pourquoi est-ce important ?

  • Auteurs : les données suggèrent que les stratégies de contrôle de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) nécessitent d’être réévaluées et d’inclure des tests peu coûteux et rapides à réaliser à domicile pour identifier et contenir les cas présymptomatiques ou asymptomatiques.
  • Les tests de détection des anticorps réalisés durant les 12 à 14 jours qui suivent une exposition sont peu susceptibles d’apporter des données utiles pour faire la distinction entre les infections au SARS-CoV-2 présymptomatiques et asymptomatiques.

Principaux résultats

  • 61 études (43 sur des tests PCR, 18 sur des tests de détection des anticorps).
  • PCR : 
    • Globalement, une médiane de 65,9 % des personnes (intervalle interquartile [IIQ] : 42,8–87,0 %) ont été testées positives, mais étaient asymptomatiques au moment du test.
    • Parmi 14 études longitudinales sur 19, une médiane de 72,3 % des personnes (IIQ : 56,7–89,7 %) ayant été testées positives sont restées asymptomatiques durant le suivi.
      • La durée de suivi médiane était de 14 jours (IIQ : 14,0–15,8).
    • Parmi 24 études transversales, une médiane de 75,5 % des personnes (IIQ : 50,3–86,2 %) ont été testées positives, mais n’avaient aucun symptôme au moment du test.
  • Anticorps :
    • Sur les 18 études, 6 ont inclus des échantillons représentatifs de la population cible et une médiane de 32,7 % des personnes (IIQ : 28,7–43,4 %) ont été testées positives, mais n’ont jamais développé de symptômes.
    • Dans 2 enquêtes sérologiques menées à l’échelle nationale, la proportion de personnes ayant été testées positives et ayant déclaré n’avoir présenté aucun symptôme était de 32,4 % en Angleterre et de 33,0 % en Espagne.

Méthodologie

  • Une revue systématique a estimé la proportion d’individus infectés au SARS-CoV-2 qui sont asymptomatiques.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Limites

  • Incapacité à faire la distinction entre les cas présymptomatiques et les cas asymptomatiques dans les études non longitudinales.
  • Biais de rappel.