COVID-19 : les réponses d’anticorps, qui varient selon l’âge, nécessitent des approches ciblées en fonction de l’âge

  • Yang HS & al.
  • JAMA Netw Open

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les réponses d’anticorps anti-coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), basées sur les mesures des IgG, des anticorps totaux (AcT) et des anticorps neutralisants (AcN), varient avec l’âge.

Pourquoi est-ce important ?

  • Auteurs : un renforcement du dépistage des enfants en âge d’aller à l’école, y compris ceux sans symptômes manifestes ou expositions connues, « pourrait constituer une étape importante pour enrayer la pandémie ».

Principaux résultats

  • 31 426 tests de détection des anticorps ont été réalisés.
  • Seroprévalence : 
    • 16,5 % (IC à 95 % : 14,4–18,7 %) parmi 1 194 enfants (moyenne d’âge : 11,0 ans).
    • 18,6 % (IC à 95 % : 18,2–19,1 %) parmi 30 232 adultes (moyenne d’âge : 49,2 ans).
  • Corrélations des taux d’IgG avec l’âge :
    • Corrélation modérément négative chez les enfants : r = -0,45 (P < 0,001).
    • Corrélation faiblement positive chez les adultes : r = 0,24 (P < 0,001).
  • Les jeunes adultes (âgés de 19 à 30 ans) présentaient les niveaux d’IgG médians les plus faibles (P < 0,001).
  • Les enfants âgés de 1 à 10 ans présentaient des niveaux significativement plus élevés d’IgG, par rapport à ceux âgés de 11 à 18 ans (P = 0,01).
  • Les AcT étaient corrélés négativement avec l’âge : r = -0,52 (P < 0,001). 
    • Les AcT médians étaient significativement plus élevés aux âges de 1 à 10 ans qu’aux âges de 11 à 18 ans (P < 0,001).
    • Les AcT médians étaient également plus élevés chez les enfants âgés de 11 à 18 ans que chez les adultes âgés de 25 à 30 ans (P = 0,006).
  • Les AcN (les valeurs représentent une liaison virus-cellule réussie ;des valeurs plus faibles impliquent donc une activité de neutralisation des AcN plus élevée) :
    • L’activité des AcN a présenté une corrélation inverse avec l’âge (P < 0,001).
    • L’activité médiane des AcN était plus élevée chez les enfants âgés de 1 à 10 ans (21,5 %) que chez les enfants âgés de 11 à 18 ans (44,0 % ; P = 0,002) ou âgés de 19 à 24 ans (66,0 % ; P < 0,001).

Méthodologie

  • Étude transversale.
  • Financement : Weill Cornell Medicine.

Limites

  • Le délai entre l’apparition de la maladie et la réalisation des tests de détection des anticorps est inconnu.