COVID-19 : les recommandations de la HAS pour l’hygiène du cabinet


  • Serge Cannasse
  • Actualités socio-professionnelles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La HAS (Haute Autorité de santé) a publié un document de synthèse sur les principales mesures pour prévenir la transmission du SARS-CoV-2 en cabinet et lors des visites à domicile.

Organisation du cabinet

Doivent être mis à disposition :

Interroger systématiquement les patients lors de leur prise de rendez-vous et à leur arrivée dans le cabinet sur l’existence éventuelle de signes évocateurs de COVID-19.

Si possible, prévoir un espace et un circuit dédiés pour les patients suspects ou atteints de COVID-19.

Le matériel médical réutilisable (par exemple, stéthoscope) doit être désinfecté entre chaque patient.

Limiter la manipulation du matériel type moyen de paiement : privilégier le sans contact. En cas de contact, désinfecter le terminal de paiement et le lecteur de carte Vitale après chaque utilisation.

Proposer un créneau horaire dédié aux patients à risque de forme grave de COVID-19, de préférence en début de consultation, et à ceux suspects ou atteints de COVID-19 en fin de consultation.

Ouvrir les fenêtres en début et en fin de consultation, entre deux patients, et après un geste générant des aérosols.

Mesures d’hygiène pour les professionnels

Se laver ou désinfecter les mains fréquemment.

Le port des gants à usage unique n’est indiqué que dans le cadre du respect des précautions standard (risque d’exposition à des liquides biologiques, contact avec une muqueuse ou avec la peau lésée ou bien si le soignant présente des lésions cutanées aux mains).

Le patient doit porter un masque, qui doit être chirurgical s’il est suspect ou atteint de COVID-19. Le professionnel doit porter un masque chirurgical qu’il remplacera par un FFP2 s’il réalise ou prévoit de réaliser un geste générant des aérosols.

Pour la réalisation d’un geste générant des aérosols, en particulier la réalisation de prélèvement nasopharyngé chez les patients atteints ou suspects de la maladie COVID-19, en plus du masque FFP2, le professionnel devra s’équiper de lunettes de protection ou d’une visière, d’une surblouse à usage unique et d’une protection de la chevelure.

Visite à domicile

En plus du respect strict des mesures décrites ci-dessus, il est recommandé de :

  • vérifier le bon port du masque par le patient et l’entourage ;

  • demander au patient ou à son entourage de ventiler le domicile avant l’arrivée du professionnel ;

  • nettoyer et désinfecter tout support ou matériel servant au soin avant et après le soin ;

  • demander au patient ou à son entourage de ventiler le domicile après le départ du professionnel.

Enfin, au cabinet comme à domicile, le professionnel s’efforcera de faire connaître les mesures à respecter par le patient et son entourage.