COVID-19 : Leçons des JO de Tokyo pour la Coupe du Monde FIFA du Qatar

  • Dergaa I & al.
  • Br J Sports Med

  • Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Si l’évolution de la pandémie est incertaine, les organisateurs de la Coupe du monde FIFA 2022 peuvent s’inspirer de l’expérience des JO2022 de Tokyo. (JO/JP 2022) 

 

La Coupe du monde de la FIFA 2022 se tiendra au Qatar entre le 21 novembre et le 18 décembre 2022. Elle devrait accueillir près d’1,7 millions de visiteurs, soit l’équivalent de 60% de la population du pays. Il s’agit d’un véritable challenge dans la mesure où l’évolution de la pandémie est aujourd’hui méconnue : les variants qui apparaîtront d’ici là seront-ils plus transmissibles mais moins sévères, à l’image d’Omicron, ou conduiront-ils à l’inverse à des formes plus sévères ? Face à cette incertitude, le pays doit se tenir prêt à déployer des mesures adaptées au risque sanitaire durant toute la tenue de l’évènement sportif.

Retour sur l’expérience des des jeux olympiques et paralympiques 2022 (JO/JP 2022) de Tokyo

Si aucun public n’a été autorisé lors des JO 2022, 118.000 visiteurs ont malgré tout été reçus durant l’évènement (sportifs, délégations, médias…) . En pleine épidémie de COVID-19, les mesures prises localement ont été les suivantes :

  • Avant l’arrivée au Japon, les visiteurs devaient disposer de 2 tests PCR négatifs dans les 96 heures précédant l’embarquement.

  • À l'arrivée, les visiteurs réalisaient un test salivaire rapide et devaient attendre le résultat - négatif - pour sortir de l'aéroport.

  • Sur place, tous les visiteurs devaient avoir une application mobile de géolocalisation et devaient limiter leurs déplacements dans des zones autorisées. Chaque jour, ils devaient réaliser deux tests antigéniques rapides et porter des masques, sauf pour dormir, manger ou participer à des compétitions. Le personnel hôtelier avait reçu pour instruction de suivre les activités de leurs clients.

  • Les athlètes primés se passaient eux-mêmes leur médaille autour du cou et devaient quitter le pays dans les deux jours suivant leur dernière épreuve.

  • Lors du retour dans leur pays d'origine, un test PCR négatif était exigé avant l'embarquement.

Recommandations pour la tenue de la coupe du monde FIFA 2022 au Qatar

Pour l’heure, les organisateurs n’ont pas encore officialisé les mesures qui seront prises lors de l’évènement. Les auteurs de la publication suggèrent plusieurs mesures afin de gérer le plus efficacement possible le risque lié à la pandémie :

  • un certificat de vaccination obligatoire indiquant une deuxième dose ou une dose de rappel dans les 6 mois (selon le vaccin utilisé) et/ou un certificat d'infection par le COVID-19 dans les 6 derniers mois ;

  • un titrage d’anticorps anti-COVID-19 suggérant une immunité protectrice contre le COVID-19 avant l'embarquement pour le Qatar ;

  • un passeport COVID-19 pour toutes les personnes (athlètes, délégations, spectateurs) précisant les informations relatives aux infections antérieures, aux tests, résultats et statut vaccinal du visiteur ;

  • la mise à disposition de centres de dépistage rapide et gratuit autour de chaque stade et l’intégration des résultats de ces tests dans le passeport COVID-19, couplé à l’utilisation d’une application de géolocalisation.