COVID-19 : le NCCN publie des recommandations concernant la vaccination des patients atteints d’un cancer

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le Réseau national américain de lutte contre le cancer (National Comprehensive Cancer Network, NCCN) a recommandé que les patients recevant un traitement actif contre le cancer soient prioritaires pour la vaccination contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Points clés

  • Les recommandations du NCCN indiquent qu’en général, les patients atteints d’un cancer doivent être affectés aux groupes de priorité 1b et 1c, définis par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) des États-Unis, et immunisés dès que la vaccination est disponible pour eux, avec quelques exceptions :
    • La vaccination doit être retardée pendant au moins trois mois chez les patients qui font l’objet d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques ou d’une thérapie cellulaire génétiquement modifiée.
      • Cependant, leurs soignants doivent être immunisés dans la mesure du possible.
    • La vaccination doit être retardée chez les patients atteints d’une hémopathie maligne (HM) qui reçoivent une chimiothérapie cytotoxique intensive, jusqu’à la récupération de la numération absolue des neutrophiles.
    • La vaccination doit être réalisée au moins quelques jours avant ou après l’intervention chirurgicale chez les patients qui doivent faire l’objet d’une intervention chirurgicale majeure. 
    • La vaccination n’est pas recommandée chez les patients ayant des antécédents de réaction indésirable sévère ou immédiate à l’un des composants des vaccins à acide ribonucléique messager (ARNm) contre le COVID-19.
  • Si elle est disponible, la vaccination doit être fournie aux : 
    • patients atteints d’une HM et d’une insuffisance médullaire chez qui une récupération limitée ou nulle est attendue ;
    • patients atteints d’une HM qui reçoivent un traitement d’entretien à long terme ; 
    • patients atteints de tumeurs solides qui reçoivent une chimiothérapie cytotoxique, un traitement ciblé, des inhibiteurs de point de contrôle ou d’autres immunothérapies, ou une radiothérapie.
  • Les soignants, les contacts au sein du foyer et les autres contacts proches âgés de 16 ans ou plus doivent être vaccinés dès qu’ils sont éligibles.
  • Les recommandations du NCCN abordent également d’autres questions importantes pour les patients atteints d’un cancer, notamment :
    • le passage au second plan des autres vaccins ;
    • la vaccination des participants aux essais cliniques ; 
    • la prise de décision dans le contexte d’une disponibilité limitée des vaccins ;
    • l’importance de maintenir les mesures de prévention.