COVID-19 : l’OMS déconseille l’utilisation du remdésivir, mais recommande celle des corticoïdes systémiques

  • Lamontagne F & al.
  • BMJ
  • 4 sept. 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas utiliser le remdésivir chez les patients hospitalisés pour cause de forme sévère de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).
  • Le panel formulant des recommandations pour cette ligne directrice actualisée ne constate « aucun effet important » concernant la mortalité, la nécessité/durée d’une ventilation artificielle ou le délai avant une amélioration clinique.
  • Une recommandation forte est toujours de mise en faveur de l’utilisation de corticoïdes systémiques pour le traitement de la forme sévère/critique du COVID-19 et contre leur utilisation pour le traitement de la forme non sévère de la maladie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le panel note la présence de données probantes de faible/très faible certitude pour l’ensemble des résultats et indique qu’il n’interprète pas les données probantes comme prouvant l’inefficacité du remdésivir.
  • Consultez la ligne directrice pour le résumé des données disponibles.

Points clés

  • Des corticoïdes systémiques (200 mg le jour 1, 100 mg les jours 5 à 10) sont fortement recommandés pour le traitement des patients atteints d’une forme sévère ou critique du COVID-19, même s’ils ne sont pas hospitalisés ou s’ils ne reçoivent pas d’apport en oxygène en raison de ressources limitées.
    • La prudence est de mise avec les corticoïdes chez les patients atteints d’un diabète ou de la tuberculose, chez les patients immunodéprimés et chez les enfants.
  • N’utilisez pas de corticoïdes chez des patients atteints d’une maladie non sévère, qu’ils soient hospitalisés ou non.
  • Poursuivez le traitement chez les patients qui prennent des corticoïdes pour d’autres pathologies.
    • Envisagez des corticoïdes systémiques si l’état des patients s’aggrave.
  • Pour les femmes enceintes sans signe d’infection qui sont à risque de naissance prématurée, administrez un traitement anténatal par corticoïdes aux semaines 24 à 34 de la grossesse.

Méthodologie

  • Ligne directrice actualisée de l’OMS sur l’utilisation du remdésivir chez les patients atteints d’une forme sévère du COVID-19.
  • Financement : aucun financement spécifique.

Limites

  • Il s’agit de données qui évoluent.
  • Des incertitudes persistent concernant les résultats.