COVID-19 : l’OMS déclare une pandémie, l’ECDC publie des orientations techniques relatives aux sorties d’hôpital

  • World Health Organization
  • World Health Organization
  • 12 mars 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié la flambée de COVID-19 de pandémie, notant que cette évaluation se base sur le nombre de cas (qui dépasse les 118 000 dans 114 pays, pour 4 291 décès).
  • Tous les pays sont exhortés à activer et étendre leurs mécanismes de réponse d’urgence.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les cliniciens sont encouragés à être préparés à « détecter, protéger et traiter ».

Points clés

  • Les cliniciens de l’Union européenne (UE)/Espace économique européen (EEE)/du Royaume-Uni (R.-U.) doivent consulter tous les documents techniques du Centre européen de prévention et contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC), y compris le plus récent, Critères de sortie de l’hôpital pour les cas confirmés de COVID-19 (Discharge criteria for confirmed COVID-19 cases)  :
    • Faire sortir les cas légers, de façon appropriée, à condition que les patients fassent l’objet de soins à domicile.
    • Il convient d’envisager une mise en quarantaine de 14 jours après la sortie de l’hôpital, accompagnée d’un suivi régulier, et de s’assurer que le domicile est équipé pour l’isolement du patient et la protection domestique (les masques, la mise à distance, les repas séparés, la désinfection des mains, la restriction des activités en extérieur).
    • L’importance de la voie de transmission orale-fécale reste indéterminée. Il convient de conseiller aux patients de suivre de façon stricte les précautions d’hygiène, afin de prévenir la transmission au sein des ménages. 
    • Les patients asymptomatiques doivent être testés avant leur sortie si des tests sont disponibles.
  • Parmi les cas rapportés, plus de 90 % sont répartis dans 4 pays, et des baisses significatives de l’épidémie se produisent actuellement dans 2 pays (la Chine et la Corée du Sud).
  • L’OMS affirme que « tous les pays peuvent modifier l’évolution de la pandémie » et prévenir la formation de clusters au sein de la population, par le biais de la détection, du dépistage, du traitement, de l’isolement, de la recherche des contacts et de la mobilisation à la riposte.