COVID-19 : l’administration précoce de plasma réduit le risque de maladie respiratoire sévère chez les patients âgés

  • Libster R & al.
  • N Engl J Med
  • 6 janv. 2021

  • Par Jenny Blair, MD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Pour les personnes âgées atteintes d’une forme légère de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), un traitement précoce par plasma de convalescents est associé à une réduction de 48 % du risque de maladie respiratoire sévère.

Pourquoi est-ce important ?

  • Auteurs : les résultats soulignent la nécessité de « revenir à l’approche classique du traitement précoce des infections virales aiguës » et « définissent la concentration cible en IgG qui facilite la sélection des donneurs ».
  • Les personnes âgées courent un risque plus élevé de morbidité et de mortalité associées au COVID-19.
  • Les études sur le plasma de convalescents pour les patients hospitalisés se sont avérées décevantes.
  • Le plasma de convalescents est relativement peu coûteux et accessible.

Principaux résultats

  • Critère d’évaluation principal chez les patients recevant du plasma et ceux recevant un placebo :
    • Population en intention de traiter : 16 % (13/80), contre 31 % (25/80).
    • Risque relatif de 0,52 (IC à 95 % : 0,29–0,94).
    • Nombre de sujets à traiter : 7.
  • Dans les deux populations, le délai médian avant le développement d’une maladie respiratoire sévère était plus élevé dans le groupe ayant reçu le plasma que dans le groupe ayant reçu le placebo.
  • Les titres d’anticorps 24 heures après la perfusion étaient plus élevés dans le groupe ayant reçu le plasma.
  • L’effet était dépendant de la dose : un plasma avec un titre d’anticorps plus élevé a été associé à une réduction du risque de 73,3 %.

Méthodologie

  • Un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo a été mené en Argentine (n = 160).
  • Les patients âgés atteints d’une forme légère du COVID-19 ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir du plasma de convalescents avec un titre d’anticorps élevé ou un placebo dans les 72 heures suivant l’apparition des symptômes.
  • Critère d’évaluation : la maladie respiratoire sévère dans les 15 jours.
  • Financement : Fondation Bill et Melinda Gates (Bill and Melinda Gates Foundation) ; Fonds en cas de pandémie de la fondation INFANT (Fundación INFANT Pandemic Fund).

Limites

  • Puissance statistique insuffisante pour évaluer les résultats à long terme.