COVID-19 et inhibiteurs du SRA : une méta-analyse montre un bénéfice sur le plan de la survie

  • Guo X & al.
  • Hypertension
  • 27 mai 2020

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui prennent des inhibiteurs du système rénine-angiotensine (SRA) pour le traitement de l’hypertension présentent un bénéfice significatif sur le plan de la survie, par rapport à ceux ne prenant pas ces médicaments.
  • Cette méta-analyse n’a trouvé aucune association entre la prise d’inhibiteurs du SRA et la sévérité du COVID-19.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats sont conformes aux données probantes déjà accumulées, selon lesquelles les patients prenant ces médicaments doivent, au minimum, continuer à les prendre s’ils développent le COVID-19.
  • Cette base de données probantes croissante devrait atténuer les inquiétudes et la controverse sur les effets négatifs potentiels des inhibiteurs du SRA.

Principaux résultats

  • La mortalité était significativement réduite chez les patients atteints d’une hypertension qui prenaient des inhibiteurs du SRA, par rapport à ceux qui n’en prenaient pas :
    • Rapport de cotes (RC) de 0,57 (IC à 95 % : 0,38–0,84 ; P = 0,004 ; I2 = 0).
  • Les groupes de patients n’étaient cependant pas différents concernant la sévérité du COVID-19 :
    • RC de 0,71 (IC à 95 % : 0,46–1,08 ; P = 0,11 ; I2 = 59 %).
  • Aucun biais de publication significatif n’a été détecté.

Protocole de l’étude

  • Les auteurs ont réalisé une méta-analyse sur des données provenant de 9 études observationnelles ayant inclus 3 936 patients atteints à la fois d’une hypertension et du COVID-19 :
  • Critère d’évaluation principal : la sévérité du COVID-19.
  • Critère d’évaluation secondaire : la mortalité du COVID-19.
  • Les études ont été publiées jusqu’au 13 mai 2020.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; Fondation des sciences naturelles de la province du Zhejiang de Chine.

Limites

  • Hétérogénéité assez élevée entre les études s’agissant du critère d’évaluation portant sur la sévérité.
  • Toutes les études incluses, bien que jugées comme étant de haute qualité, étaient observationnelles.