COVID-19 et diabète : 1 patient hospitalisé sur 10 décède en l’espace de 1 semaine

  • Cariou B & al.
  • Diabetologia
  • 29 mai 2020

  • Par Miriam Tucker
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Parmi les patients atteints d’un diabète qui sont hospitalisés pour cause de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), 1 sur 10 décède en l’espace de 1 semaine.
  • L’indice de masse corporelle (IMC) a été associé de manière indépendante au risque d’intubation trachéale et/ou de décès sous sept jours, mais ce n’était pas le cas du taux d’HbA1c, dans cette étude française de grande envergure.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les caractéristiques spécifiques prédisant de moins bons résultats liés au COVID-19 chez les patients hospitalisés atteints d’un diabète n’ont pas été identifiées.

Protocole de l’étude

  • Une étude observationnelle a été menée auprès de 1 317 patients atteints du COVID-19 et de diabète dans 53 hôpitaux français, du 10 au 31 mars 2020.
  • Critère d’évaluation principal : le critère combinant l’intubation trachéale pour une ventilation artificielle et/ou le décès dans les sept jours suivant l’admission.
  • Financement : plusieurs sociétés françaises du diabète ; Novo Nordisk ; MSD ; Abbott ; AstraZeneca ; autres.

Principaux résultats

  • Parmi les 1 317 patients, au jour 7 :
    • 29 % présentaient un événement du critère d’évaluation composite principal ;
    • 20,3 % ont été intubés ;
    • 10,6 % étaient décédés ;
    • 18 % avaient quitté l’hôpital.
  • Aucune association n’a été identifiée avec le taux d’HbA1c, les bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldostérone ou les inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4.
  • Dans une analyse multivariée, l’IMC était indépendamment associé au critère d’évaluation composite principal :
    • rapport de cotes corrigé (RCc) de 1,28 pour chaque écart-type (IC à 95 % : 1,10–1,47).
  • Les facteurs indépendamment associés au décès (RC) étaient :
    • l’âge : 2,39 (P 
    • les complications macrovasculaires : 2,26 (P = 0,0069) ;
    • l’apnée obstructive du sommeil traitée : 2,65 (P = 0,0044) ;
    • le taux accru d’aspartate aminotransférase : 1,93 (P = 0,0001) ; 
    • la protéine C réactive : 1,7 (P = 0,0202) ;
    • la diminution du débit de filtration glomérulaire estimé : 0,51 (P 
    • la numération plaquettaire : 0,66 (P = 0,0144).

Limites

  • L’étude porte uniquement sur des patients hospitalisés.
  • Données manquantes concernant le taux d’HbA1c pour 35,7 % des patients.
  • Aucune donnée au-delà de sept jours.