COVID-19 et cancer : les résultats du registre CCC19 ont été mis à jour

  • AACR
  • 22 juil. 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Pourquoi est-ce important ?

  • Le registre CCC19 a été créé en mars 2020, dans le but de recueillir des données granulaires concernant les patients atteints d’un cancer et leurs résultats dans le cadre du COVID-19.

Points clés

  • Les résultats initiaux du registre CCC19 ont été rapportés dans un article publié dans la revue The Lancet, en juin 2020. 
  • Le registre CCC19 s’est élargi jusqu’à inclure 114 centres dans le monde, et, au 26 juin, 2 749 patients y étaient inclus.
  • Depuis que les dernières données ont été rapportées, le taux de mortalité a augmenté, passant de 13 % à 16 % (contre 5 % dans la population générale).
  • Une ventilation artificielle était nécessaire chez 12 % des patients, une admission en unité de soins intensifs (USI) chez 16 %, un apport en oxygène chez 45 % et une hospitalisation chez 60 %.
  • 29 % des patients ont rempli le critère composite de la mortalité, d’une maladie grave nécessitant une hospitalisation, d’une admission en USI ou d’une ventilation artificielle.
  • Les taux de mortalité des différents types de cancer étaient compris entre 3 % et 26 %.
  • Les taux de mortalité les plus bas ont été observés chez les patients atteints d’un cancer de la thyroïde (3 %) et du sein (8 %), tandis que les taux les plus élevés ont été observés chez les patients atteints d’un lymphome (22 %) et d’un cancer du poumon (26 %).
  • Le risque de mortalité (rapports de cotes corrigés [RCc]) était significativement plus élevé chez les patients :
    • âgés (RCc par décennie supplémentaire) : 1,52 ;
    • de sexe masculin : 1,43 ;
    • fumant actuellement ou ayant fumé par le passé, comparativement aux patients n’ayant jamais fumé : 1,28 ;
    • présentant un score d’état général du Groupe coopératif d’experts en oncologie de la côte est des États-Unis (Eastern Cooperative Oncology Group) de :
      • 1, contre 0 : 1,80 ; ou
      • 2, contre 0 : 4,22.
    • présentant un cancer stable, par rapport aux patients présentant une rémission : 1,47 ;
    • présentant un cancer progressif, par rapport aux patients présentant une rémission : 2,96 ;
    • d’origine ethnique noire non hispanique, par rapport aux patients d’origine ethnique blanche : 1,56 ;
    • présentant des hémopathies malignes, par rapport aux patients présentant des tumeurs solides : 1,80.