COVID-19. Dose de rappel : évaluation d’un nouveau vaccin

  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’intérêt de proposer une troisième dose de vaccin contre le SARS-CoV-2 six à douze mois après la seconde (ou la première en cas d’infection préalable) semble acquis au moins pour les personnes âgées de plus de 65 ans et les patients vulnérables. Les laboratoires Sanofi et GSK ont lancé l’évaluation d’un candidat vaccin à protéine recombinante adjuvantée utilisant la protéine Spike du SARS-CoV-2, produit grâce à une technologie utilisée contre les virus de la grippe saisonnière. Si les essais s’avèrent concluants, ce vaccin aurait l’avantage d’être facilement disponible et de pouvoir être conservé dans un réfrigérateur, à une température comprise entre 2 et 8°C.

Ce candidat vaccin a eu des résultats encourageants dans un essai de phase 2 mené auprès de 722 volontaires recrutés aux États-Unis et au Honduras. Toutes tranches d’âge confondues (18 à 95 ans), il a entraîné une production d’anticorps neutralisants à des niveaux comparables à ceux observés chez des personnes infectées et rétablies d’une infection COVID-19, avec des concentrations encore plus élevées chez les adultes plus jeunes (18 à 59 ans). Chez les participants ayant déjà été infectés par le virus, l’administration d’une seule dose vaccinale a entrainé une forte réponse immunitaire.

Un essai de phase 3, randomisé en double aveugle, a démarré en juillet 2021 aux États-Unis. Il commence en Europe, y compris en France. Celle-ci devra recruter une première cohorte de 80 patients à partir du 1er septembre 2021. Ils recevront une dose de rappel avec la formulation testée dans l’essai de phase 2. Le recrutement d’une seconde cohorte commencera en octobre 2021. Les participants recevront cette même formulation ou deux autres versions du vaccin incluant une protéine Spike différente, issue du variant Beta. La participation à l’essai clinique est ouverte aux adultes âgés de 18 ans ou plus ayant été vaccinés contre le COVID-19 par un schéma vaccinal complet, quel que soit le vaccin reçu, la dernière injection devant se situer entre 4 et 10 mois précédant l’inclusion dans l’étude.