COVID-19 : de plus en plus de données probantes indiquent un effet protecteur du groupe sanguin O

  • Ray JG & al.
  • Ann Intern Med
  • 24 nov. 2020

  • Par Liz Scherer
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La présence du groupe sanguin O est associée à une réduction du risque d’infection au coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), de forme sévère de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ainsi que de décès.

Pourquoi est-ce important ?

  • Auteurs : une caractéristique inconnue du groupe sanguin O avec statut rhésus négatif (Rh-) pourrait tout au plus empêcher une petite proportion des infections au SARS-CoV-2, mais « le fait de savoir si ces informations peuvent influencer les stratégies de prévention ou de traitement du COVID-19 reste à déterminer. »

Principaux résultats

  • 225 556 participants ; âge moyen : 53,8 ans.
  • Fréquences des groupes sanguins :
    • A : 36,3 %
    • AB : 4,5 %
    • B : 14,9 %
    • O : 44,3 %
      • 13,2 % des participants de groupe O étaient Rh-.
  • Avec le groupe sanguin O, par rapport aux autres groupes, le risque d’infection au SARS-CoV-2 était le suivant :
    • Risque relatif corrigé (RRc) de 0,88 (IC à 95 % : 0,84–0,92). 
    • Différence de risque absolu (DRA) corrigée de -3,9 (IC à 95 % : -5,4 à -2,5) pour 1 000.
  • Avec le groupe O Rh-, le risque d’infection au SARS-CoV-2 était le suivant : 
    • RRc de 0,74 (IC à 95 % : 0,66–0,83).
    • DRA de -8,2 (IC à 95 % : -10,8 à -5,3) pour 1 000.
      • Les effets protecteurs étaient plus prononcés chez les moins de 70 ans que chez les plus de 70 ans.
  • Le risque de forme sévère du COVID-19 était plus élevé avec le groupe B qu’avec le groupe A :
    • RRc de 1,21 (IC à 95 % : 1,04–1,40).
    • DRA de 1,2 (IC à 95 % : 0,2–2,2) pour 1 000.
  • Le groupe O était protecteur contre le SARS-CoV-2 sans forme sévère de la maladie ou décès :
    • RCc de 0,89 (IC à 95 % : 0,84–0,94).
  • Le groupe O était également protecteur contre la forme sévère de la maladie ou le décès :
    • RCc de 0,87 (IC à 95 % : 0,78–0,97).

Méthodologie

  • Une étude de cohorte populationnelle canadienne a évalué le lien entre, d’une part, les groupes sanguins ABO et le statut Rh et, d’autre part, le SARS-CoV-2 et le risque de COVID-19.
  • Financement : Fonds pour l’innovation provenant du plan de financement alternatif du centre universitaire des sciences de la santé de l’Ontario ; ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario.

Limites

  • Biais de sélection.
  • Il s’agit d’une étude observationnelle.
  • Facteurs de confusion manquants.