COVID-19 chez les patients pédiatriques : une déclaration de consensus international sur l’imagerie thoracique a été publiée

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Pour les patients pédiatriques suspectés d’être atteints de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui sont légèrement symptomatiques, la radiographie du thorax (RT) et la tomodensitométrie (TDM) ne sont pas indiquées de façon systématique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe peu de données concernant les examens d’imagerie ou l’interprétation des résultats radiographiques chez les enfants suspectés d’être atteints du COVID-19.

Description

  • Une revue de la littérature a été réalisée et une déclaration de consensus formulée par des experts en imagerie thoracique pédiatrique issus de six pays.
  • La revue a inclus :
    • 8 recommandations concernant la TDM et la RT ;
    • 2 algorithmes pour le compte rendu structuré des résultats.

Informations clés

  • L’évaluation initiale dépend du tableau clinique :
    • Maladie légère : coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) confirmé par test de réaction en chaîne par polymérase (Polymerase Chain Reaction, PCR), si disponible ; RT si résultat (présumé) positif et présence de comorbidités.
    • Maladie modérée à sévère, environnement riche en ressources : test PCR et RT.
    • Maladie modérée à sévère, environnement à ressources limitées : RT ; si l’examen n’est d’aucune aide, envisager un protocole TDM à faible dose.
  • Une RT est indiquée en l’absence de réponse au traitement ambulatoire.
  • Une RT négative n’exclut pas le COVID-19.
  • Ne pas utiliser la TDM à des fins de dépistage.
  • À l’examen d’imagerie :
    • la RT peut montrer des opacités irrégulières, principalement dans la périphérie et la partie inférieure des poumons.
    • Résultats suggestifs à la TDM : des opacités dans la périphérie des deux poumons et/ou des opacités en verre dépoli dans les espaces sous-pleuraux et/ou des opacités de consolidation, souvent dans les lobes inférieurs.
    • Le signe du halo à la TDM, s’il est présent, apparaît généralement de manière précoce. Il est suivi d’opacités en verre dépoli, puis d’opacités de consolidation.
    • La TDM peut également montrer un épaississement péribronchique et une inflammation le long du faisceau bronchovasculaire.
    • Moins fréquemment signalés : les réticulations à mailles fines ; le signe de « pavage fou ».
    • Rares : les épanchements, la lymphadénopathie.
  • Envisager une RT postéro-antérieure et latérale de suivi chez les patients s’étant rétablis qui étaient symptomatiques.