Coronavirus : l’Institut Pasteur envisage la réalisation d’essais vaccinaux dans les tout prochains mois


  • Caroline Guignot
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le tout nouveau directeur scientifique de l’Institut Pasteur, Christophe D’Enfert, a déclaré vendredi 31 janvier que l'Institut serait en capacité de mettre à disposition un vaccin contre le coronavirus 2019-nCoV d’ici une vingtaine de mois.

Deux importantes réussites scientifiques sont à la base de cette annonce : la première est la réussite rapide par les équipes de l’Institut de l’isolement et la mise en culture du virus prélevé chez les premiers cas français, en utilisant la lignée cellulaire Vero E6 qui avait préalablement permis de cultiver les coronavirus SRAS-CoV et MERS-CoV. La seconde est le séquençage complet du génome du « coronavirus de Wuhan » prélevé chez ces sujets, qui a été réalisé avec succès le 29 janvier dernier au niveau de la plateforme de microbiologie mutualisée P2M de l’Institut, en seulement trois jours. 

L’isolement, la caractérisation et la mise en culture du virus permet aujourd’hui à l’Institut Pasteur, qui a constitué un groupe de recherche dédié, d’envisager des travaux à visée diagnostique, thérapeutique et prophylactique. Les attentes sont fortes, alors qu’aucun traitement antiviral n’est pour l’heure disponible et que l’épidémie poursuit sa progression.

Le développement d’un futur vaccin sera mené à partir d’une souche atténuée de la rougeole, précédemment étudiée dans le cadre de la lutte contre le SRAS-CoV et le MERS-CoV. Si tout se passe comme prévu, la mise au point du virus atténué devrait demander quelques mois et aboutir à la conduite de premiers essais cliniques d’ici à la fin de l’été 2020. La production du premier lot pourrait être effective à l’été 2021. Un calendrier serré qui prend place dans un contexte de course au vaccin déjà dynamique, dans laquelle les Etats-Unis, la Chine ou l'Australie ont déjà pris place...