Consommation de boissons gazeuses et risque de mortalité


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude a identifié un risque plus élevé de mortalité toutes causes confondues dans le cas d’une plus grande consommation de boissons gazeuses sucrées, aux édulcorants artificiels et de tous types dans une cohorte européenne de grande envergure. 

L’étude, publiée dans la revue JAMA Internal Medicine, a examiné l’association entre la consommation de boissons gazeuses et la mortalité totale ainsi que la mortalité spécifique par cause ultérieures, chez 451 743 participants de la cohorte de l’Enquête européenne prospective sur le cancer et la nutrition (EPIC). Les participants ont été recrutés dans 10 pays européens entre 1992 et 2000. 

Après un suivi moyen de 16,4 ans, 41 693 décès se sont produits. L’étude a identifié une mortalité toutes causes confondues plus élevée chez les participants ayant consommé au moins 2 verres par jour, par rapport à ceux ayant consommé

Des associations positives ont également été observées entre les boissons gazeuses aux édulcorants artificiels et les décès dus à des maladies circulatoires, et entre les boissons gazeuses sucrées et les décès dus à des maladies digestives.  

Selon les auteurs, les résultats de l’étude viennent appuyer les campagnes de santé publique continuellement menées, qui visent à réduire la consommation de boissons gazeuses.