Considérations immunologiques pour la stratégie vaccinale contre le COVID-19

  • Françoise Houssa

  • Actualités Médicales par MediQuality
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

06/11 - Dans la crise sanitaire actuelle, il est largement admis que la normalité pré-pandémique ne reviendra jamais aussi longtemps qu’un programme mondial de vaccination ne sera mis en place. Dans une revue publiée en septembre, des spécialistes canadiens ont analysé les principes immunologiques devant être pris en considération dans le développement d’une stratégie vaccinale contre le COVID-19.

160 vaccins candidats

On dénombre aujourd'hui 160 vaccins candidats à différents stades du développement. Une trentaine réalisent les essais cliniques alors que la majorité en sont encore au stade des essais pré-cliniques. Moins d'un an après le début de la pandémie, ce nombre peut paraitre surprenant. Il faut toutefois savoir que la plupart des laboratoires en course ont eu recours à des plateformes vaccinales qui avaient déjà été largement explorées pour d'autres pathologies. 

Concevoir le vaccin

La conception du vaccin passe par la sélection des antigènes et de la plateforme vaccinale. Cette formulation va déterminer l'immunogénicité du vaccin, son besoin ou non de recours à des adjuvants ainsi que la voie et le schéma d'administration. 

Forces et potentiels des différents vaccins candidats

Les trois candidats en tête de course (Chine, USA, UK) ont fait le choix de vaccins à vecteurs viraux ou, à base ARNm. Les différentes formulations utilisées ont leurs propres avantages et inconvénients. 

Les connaissances immunologiques actuelles vont en faveur d'une voie parentérale capable d'induire une réponse robuste et durable. Toutefois, bien que moins nombreux dans le panel, les vaccins administrés par voie nasale seraient plus efficaces pour le contrôle précoce de la maladie et permettraient l'utilisation de doses plus faibles. 

La mémoire immunitaire innée comme stratégie vaccinale

Un vaccin capable d'induire une mémoire immunitaire innée (immunité entrainée) dans les macrophages alvéolaires pourrait améliorer le contrôle viral précoce en surmontant la réponse immunitaire innée et en facilitant l'activation de l'immunité adaptative spécifique au Covid-19. 

Considérations de sécurité

L'innocuité d'un vaccin est généralement liée à sa conception mais aussi à l'âge des vaccinés et au statut de l'immunité vaccinale préexistante. Par exemple, les vaccins à vecteurs viraux peuvent ne pas être sûrs pour une vaccination via les muqueuses respiratoires.

Les stratégies vaccinales COVID-19 nécessitent des considérations de sécurité supplémentaires liées, en outre, au rôle de la surproduction de cytokines pro-inflammatoires dans l'immunopathologie pulmonaire.

La plupart des essais cliniques menés actuellement impliquent des patients de moins de 55 ans et en bonne santé. Il est donc probable qu'une stratégie vaccinale différente doive être envisagée pour les personnes âgées. 

Qui va gagner la course ?

Tenant compte du développement accéléré, il est peu probable que nous disposions, au moment de la commercialisation des vaccins situés en pole position, de données fiables sur leur efficacité réelle. 

De plus, les vaccins ayant été étudiés isolément, une comparaison d'efficacité n'est pas à l'ordre du jour. 

Que nous réserve l'avenir ? 

Il est probable que les patients qui bénéficieront des vaccins de la première vague auront besoin ultérieurement d'un vaccin de seconde génération, vaccin qui sera finalisé alors que l'immunité de masse sera peut-être devenue une réalité. 

Compte tenu des défis liés à la fabrication, des problèmes liés à la distribution et au protectionnisme régional, la mise en œuvre d'un programme de vaccination mondial et égalitaire semble une utopie. 

Heureusement plusieurs initiatives visant à assurer un accès mondial et équitable aux vaccins de la Covid-19 ont vu le jour. Pour les COVAX et CEPI, mobilisation des ressources et solidarité seront le nerf de la guerre !

Cet article a initialement été publié sur le site MediQuality.