Complications avec l’abdominoplastie chez les patients obèses


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude ayant comparé les résultats de l’abdominoplastie chez les patients obèses et non obèses a révélé que l’intervention est sûre et efficace dans les deux groupes.

Les chercheurs ont réalisé une analyse rétrospective de 83 patients, qui avaient fait l’objet d’une abdominoplastie pratiquée par un seul chirurgien entre 2009 et 2016. Parmi ces patients, 21 étaient classés comme étant obèses, avec un indice de masse corporelle (IMC) moyen de 35 kg/m2, tandis que 62 patients étaient classés comme n’étant pas obèses, avec un IMC moyen de 25 kg/m2

L’étude a révélé que tous les taux de complication étaient similaires entre les groupes, notamment la formation de sérome, le lâchage de suture, la formation d’hématomes et l’infection au site de l’opération périopératoires. Aucun cas de thromboembolie veineuse n’a été observé.

« Nos résultats de l’étude suggèrent qu’un indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m2 ne doit pas être considéré en soi comme une contre-indication stricte à une abdominoplastie. Les chirurgiens plasticiens doivent évaluer les patients au cas par cas, et ces derniers doivent être informés des risques périopératoires potentiels de cette intervention », ont déclaré les auteurs. « Les chirurgiens doivent en outre discuter d’objectifs postopératoires réalistes avec les candidats potentiels à la chirurgie », ont-ils ajouté. 

La recherche a été publiée dans la revue Plastic and Reconstructive Surgery