Comparaison entre le paracétamol par voie orale et par voie IV après une arthroplastie totale de la hanche


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’un nouvel essai suggèrent que le paracétamol par voie orale et par voie intraveineuse (IV) pourraient s’avérer aussi efficaces l’un que l’autre chez les patients après une arthroplastie totale de la hanche (ATH). 

L’essai a inclus 154 patients ayant fait l’objet d’une ATH, qui ont reçu du paracétamol par voie IV ou par voie orale dans le cadre d’une stratégie globale d’analgésie multimodale d’épargne des opioïdes. Les critères d’évaluation principaux étaient la douleur avec une physiothérapie lors du jour postopératoire 1, les effets secondaires liés aux opioïdes et l’utilisation cumulative d’opioïdes.

Même si les chercheurs s’attendaient à ce que le paracétamol IV puisse apporter un bénéfice concernant la prise en charge de la douleur, cela n’a pas été le cas. En fait, l’essai a révélé qu’il n’y avait aucune différence concernant les trois critères d’évaluation principaux. Les patients des deux groupes présentaient de faibles scores de la douleur, des effets secondaires liés aux opioïdes minimes et une utilisation d’opioïdes limitée. Les auteurs ont noté qu’il n’y avait pas non plus de différence concernant les critères d’évaluation secondaire, comme la douleur au cours du temps, le délai avant la sortie de l’hôpital, la satisfaction, les perturbations du sommeil, le dysfonctionnement cognitif ou la douleur la plus intense ressentie.

Selon les auteurs, qui ont présenté leurs résultats dans la revue Journal of Arthroplasty, « la formulation par voie orale étant moins onéreuse et son administration moins invasive », l’étude plaide en faveur de l’utilisation systématique du paracétamol par voie orale pour ces patients.