Comparaison des résultats cognitifs entre la SEP survenant à un âge pédiatrique et survenant à l’âge adulte


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Selon une nouvelle recherche publiée dans la revue JAMA Neurology, les adultes atteints d’une sclérose en plaques (SEP) survenant à un âge pédiatrique sont plus susceptibles de développer des conséquences cognitives plus importantes que les patients ayant développé une SEP à l’âge adulte. 

S’appuyant sur les données du Registre suédois de la SEP (SMSreg), des chercheurs ont comparé l’efficacité à traiter les informations à long terme entre les patients atteints d’une SEP survenue à un âge pédiatrique (SEP-AP) et d’une SEP survenue à l’âge adulte (SEP-AA). Un total de 5 704 patients atteints d’une SEP ont été inclus, parmi lesquels 300 présentaient une SEP-AP. L’efficacité à traiter les informations a été mesurée tous les 6 ou 12 mois à l’aide du test de substitution des chiffres et des symboles (Symbol Digit Modalities Test, SDMT). 

Après une correction, les scores au test SDMT pour les patients atteints d’une SEP-AP étaient significativement plus faibles et ont diminué plus rapidement que ceux des patients atteints d’une SEP-AA. La probabilité d’une atteinte cognitive était significativement élevée dans le groupe SEP-AP (rapport de cotes [RC] : 1,44 ; IC à 95 % : 1,06–1,98). 

Les auteurs ont indiqué que les enfants et les adolescents qui développent une SEP « doivent être surveillés étroitement pour déceler des changements cognitifs et être aidés à gérer les difficultés potentielles que pose la sclérose en plaques d’apparition précoce concernant les capacités cognitives plus tard au cours de la vie ». 

Ils ont ajouté que d’autres études sont nécessaires pour comprendre les mécanismes par lesquels la SEP d’apparition précoce influence les résultats cognitifs et pour établir des interventions et des recommandations thérapeutiques appropriées.