Comparaison de l’irradiation partielle avec l’irradiation du sein entier pour le cancer du sein au stade précoce

  • Korzets Y & al.
  • Breast Cancer Res Treat
  • 30 mars 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • L’irradiation partielle du sein (IPS) chez les femmes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce est associée à un risque accru de récidive locale à 5 ans et à une plus grande toxicité que l’irradiation du sein entier (ISE), mais l’IPS réduit le risque de décès sans récidive tumorale.

Pourquoi est-ce important ?

  • Bien que l’ISE demeure la norme de soin, l’IPS utilisant la radiothérapie externe pourrait être optimale pour les tumeurs plus petites, surexprimant le récepteur hormonal sans atteinte ganglionnaire.

Protocole de l’étude

  • Méta-analyse de 9 essais contrôlés randomisés (n = 14 514), identifiés en effectuant une recherche dans la base de données MEDLINE.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • L’IPS (par rapport à l’ISE) était associée à ce qui suit à 5 ans :
    • Risque accru de récidive locale (RR = 1,69 ; p 
    • Toxicité accrue (nécrose graisseuse : RR = 1,72 ; p = 0,002 ; et douleur mammaire légèrement plus intense : RR = 1,17 ; p = 0,07) ;
    • Moindre risque de décès sans récidive tumorale (RR = 0,55 ; p 
    • SG légèrement améliorée (RR = 0,84 ; p = 0,06) ; et
    • Résultats esthétiques légèrement moins bons (RR = 1,23 ; p = 0,06).
  • Dans l’analyse de sous-groupes :
    • L’atteinte ganglionnaire (par opposition à l’atteinte non ganglionnaire) était associée à une probabilité accrue de récidive locale (p = 0,027) ; et
    • Une tumeur de plus grande taille (par opposition à une tumeur de plus petite taille) était associée à une moindre amélioration de la mortalité sans récidive tumorale (p = 0,011) et à une SG plus courte (p = 0,019).

Limites 

  • Petit nombre d’essais.
  • Une seule base de données a été explorée.
  • Une durée supérieure à 5 ans pourrait être nécessaire.