Comme le suggère le Fonds mondial : #AccéléronsLeMouvement contre le VIH, la TB et le paludisme


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Fonds mondial exhorte les personnes partout dans le monde à signer une lettre ouverte destinée aux enfants de 7 ans promettant de mettre fin aux épidémies de SIDA, de tuberculose (TB) et de paludisme d’ici 2030, l’année où ces enfants deviendront adultes.

Le Fonds mondial affirme « qu’il s’agit d’un moment décisif » dans la lutte contre le SIDA, la TB et le paludisme. La France accueillera la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Lyon, le 10 octobre. Durant cette conférence, des dirigeants mondiaux, des philanthropes et des entreprises se réuniront pour prendre des engagements auprès du Fonds mondial. L’organisation cherche à collecter plus de 12 milliards d’euros au cours des trois prochaines années pour contribuer à sauver 16 millions de vies, à réduire de moitié le taux de mortalité du VIH, de la TB et du paludisme et à construire des systèmes de santé plus solides d’ici à 2023.

« Lorsque les dirigeants mondiaux ont signé les Objectifs de développement durable, ils ont promis de mettre fin aux épidémies de SIDA, de TB et de paludisme d’ici 2030. Nous sommes déterminés à faire de cette promesse une réalité. En accélérant le mouvement contre la lutte, nous pouvons faire en sorte que la prochaine génération soit indemne de ces terribles maladies », a déclaré Peter Sands, le directeur exécutif du Fonds mondial.

L’engagement a déjà été signé par un grand nombre de professionnels et d’organisations de santé, y compris le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus