COMEDRA : quelles comorbidités impactent la fatigue chez les sujets atteints de PR ?

  • Tournadre A & al.
  • Joint Bone Spine
  • 17 juil. 2018

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

COMEDRA est une étude française multicentrique transversale de large envergure qui a apporté de nouvelles données sur les facteurs associés à la polyarthrite rhumatoïde, dont la fatigue, les comorbidités, l’état émotionnel et cognitif et les traitements. Les résultats présentés ici explorent plus spécifiquement les facteurs associés à la fatigue. Ces derniers montrent que 40% des patients suivis souffraient de fatigue malgré une maladie peu active, ce qui est tout à fait cohérent avec les données de la littérature. L’anxiété/dépression était retrouvée chez plus de la moitié des patients. Le faible niveau d’activité physique, la présence d’autres comorbidités comme l’obésité, l’hypertension et la bronchopneumopathie obstructive (BPCO) constituaient les autres principaux facteurs associés à la fatigue. Ces données doivent inciter à un meilleur suivi des comorbidités, de la santé psychologique et de l’activité physique chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde et présentant une fatigue sévère. 

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

La fatigue constitue avec la douleur l’un des principaux symptômes des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Les mécanismes en jeu sont complexes et multidimensionnels en lien avec la maladie elle-même (l’inflammation, la douleur, le handicap), le patient, l’environnement et les traitements. Cette étude multicentrique présente des données françaises utiles en pratique clinique pour améliorer la prise en charge de ces patients.

Méthodologie

L’étude COMEDRA (COMorbidities, Education in Rheumatoid Arthritis) est une étude multicentrique, randomisée, contrôlée française. Les données socio-économiques (âge, sexe, travail, niveau d’éducation) et les facteurs de risque liés à la santé (tabagisme, IMC, activité physique, consommation d’alcool) ont été collectés pour chaque patient, ainsi que les caractéristiques liées à l’activité de la maladie elle-même. La fatigue a été évaluée en utilisant le score RAID (Rheumatoid Arthritis Impact of Disease) en 3 questions (échelle numérique de 0 à 10).

Principaux résultats

Les données RAID de 962 patients ont pu être analysées. L’âge moyen était de 57,7 ans, et 79% étaient des femmes. La durée moyenne de la maladie était de 11,1 ans, le DAS28 CRP était de 3,1 et 62% des patients avaient une maladie à faible activité, définie par un DAS28 Health Assessment Questionnaire) de 0,40±0,45. 

Sur les 962 patients suivis, le score moyen de fatigue était de 3,8 ±2,7. Au total, 40% des patients rapportaient une fatigue sévère. Les individus suivis avaient en moyenne un peu moins de 2 comorbidités (1,8) supplémentaires. Parmi les plus fréquentes, l’anxiété/dépression survenait chez 52% d’entre elles, les fractures chez 32%, l’hypertension et l’obésité, respectivement 30% et 16% d’entre eux.

En analyse univariée, la fatigue sévère était plus fréquente chez les femmes, les patients sans travail ainsi que ceux pratiquant le moins d’activité physique. L’activité et la durée de la maladie, la diminution des capacités fonctionnelles, la douleur, les troubles du sommeil et émotionnels favorisaient également la fatigue. La fatigue sévère était corrélée à l’index de multimorbidité, et associée à l’obésité, l’hypertension, la BPCO et l’anxiété/dépression. 

Les analyses multivariées ont montré que les risques de fatigue sévère étaient associés au sexe féminin, à l’activité de la maladie, au niveau de handicap, au recours aux traitements biologiques et par AINS, aux comorbidités, à l’obésité et à l’anxiété/dépression.

Principales limitations

Le caractère transversal de cette étude ne permet pas d’évaluer le lien de causalité entre la fatigue et les facteurs associés.