Combiner une activité physique matinale et des interruptions de la position assise pourrait abaisser la pression artérielle


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Pratiquer 30 minutes d’activité physique le matin pourrait abaisser la pression artérielle pendant 8 heures au maximum, chez les hommes et les femmes plus âgés qui sont en surpoids ou obèses. Par ailleurs, le fait d’associer une activité physique avec par la suite des interruptions de la position assise apporte des bénéfices supplémentaires pour les femmes. C’est ce que révèlent les résultats d’un nouvel essai australien ayant inclus 67 hommes et femmes ménopausées, âgés de 55 à 80 ans et ayant un IMC supérieur ou égal à 25 et inférieur à 45 kg/m2

Les participants ont été soumis à 3 scénarios différents, séparés d’au moins 6 jours : position assise ininterrompue pendant 8 heures (PA) ; 1 heure de position assise, suivie de 30 minutes d’activité physique (marche sur un tapis de course à intensité modérée), puis de 6,5 heures de position assise prolongée (AP-PA) ; et 1 heure de position assise, suivie de 30 minutes d’activité physique, puis de l’interruption de la position assise toutes les 30 minutes par 3 minutes de marche à faible intensité pendant 6,5 heures (AP-I). 

L’étude a révélé que la pression artérielle systolique et la pression artérielle diastolique moyennes durant 8 heures étaient plus faibles dans le scénario AP-PA (-3,4 mm Hg ; IC à 95 % : -4,5 à -2,3 ; -0,8 mm Hg ; IC à 95 % : -1,6 à -0,04, respectivement) et le scénario AP-I (-5,1 mm Hg ; IC à 95 % : -6,2 à -4,0 ; -1,1 mmHg ; IC à 95 % : -1,8 à -0.3), par rapport au scénario PA (P