COE de stade IV : l’efficacité de la RCTC s’avère supérieure à celle de la chimiothérapie en termes de TRO, de SSP et de SG

  • Lyu J & al.
  • Radiat Oncol
  • 26 nov. 2018

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement par radiochimiothérapie concomitante (RCTC) a permis d’obtenir un meilleur taux de réponse objective (TRO), une meilleure SSP et une meilleure SG que la chimiothérapie seule, chez les patients atteints d’un carcinome œsophagien épidermoïde (COE) de stade IV.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations actuelles du NCCN appuient l’utilisation d’une chimiothérapie et/ou d’un traitement palliatif seuls dans cette population.
  • La RCTC est le traitement de référence dans le cas d’un cancer œsophagien localement avancé et inopérable, mais ses bénéfices et sa toxicité dans les autres groupes sont peu identifiés.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective de 141 patients (55 recevant une RCTC et 86 une chimiothérapie seule) issus d’un seul centre et traités entre janvier 2010 et octobre 2015 a été réalisée.
  • Financement : Fondation médicale Wu Jieping.

Principaux résultats

  • TRO : 74,5 % avec la RCTC, contre 45,3 % avec la chimiothérapie (P = 0,001).
  • Taux de contrôle de la maladie : 94,5 % avec la RCTC, contre 80,2 % avec la chimiothérapie (P = 0,024).
  • La RCTC a amélioré la SG, comparativement à la chimiothérapie seule (P = 0,007) à un an (58,0 % contre 43,0 %), à deux ans (25,5 % contre 14,0 %) et à trois ans (10,7 % contre 4,7 %).
  • La RCTC a permis d’obtenir une amélioration de la SSP à un an et de la SSP médiane (29,8 % contre 14,9 % ; 8 mois contre 6 ; P = 0,005). 
  • Un modèle de Cox multivarié a démontré que la RCTC est un facteur prédictif d’une SG plus longue (RR : 0,631 ; P = 0,013).
  • La RCTC était associée à un taux plus élevé de leucocytopénie de grade supérieur ou égal à 3 (41,8 % contre 24,4 % ; P = 0,040).

Limites

  • Population chinoise.
  • Étude de conception monocentrique et rétrospective.
  • Un seul établissement.