Cochrane : la réduction du stress par la pleine conscience présente des bénéfices modestes dans le cadre du cancer du sein

  • Schell LK & al.
  • Cochrane Database Syst Rev
  • 27 mars 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La réduction du stress par la pleine conscience (Mindfulness-Based Stress Reduction, MBSR) est un programme de huit semaines visant à réduire le stress en favorisant la pleine conscience, une technique qui consiste à être conscient du moment présent et à l’accepter sans jugement.
  • Les bénéfices à court terme (à la fin de l’intervention) comprenaient la réduction de la fatigue et de la dépression, ainsi qu’une légère amélioration d’autres critères.
  • Les bénéfices à moyen terme (jusqu’à six mois plus tard) comprenaient une légère amélioration de plusieurs critères.
  • Aucun bénéfice à long terme (jusqu’à deux ans plus tard) n’a été observé.

Pourquoi est-ce important ?

  • La MBSR est une alternative permettant d’obtenir un bénéfice modeste au niveau de plusieurs critères d’évaluation psychiatriques et du sommeil.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 14 essais contrôlés randomisés (n > 1 570), sélectionnés après une revue des bases de données CENTRAL, MEDLINE et EMBASE.
  • Financement : hôpital universitaire de Cologne, Allemagne ; Centre national américain pour la médecine complémentaire et alternative (National Center for Complementary and Alternative Medicine).

Principaux résultats

  • Bénéfices à court terme :
    • la réduction de la fatigue (différence moyenne standardisée [DMS] : -0,50 ; IC à 95 % : -0,86 à -0,14) ;
    • une légère réduction de l’anxiété (DMS : -0,29 ; IC à 95 % : -0,50 à -0,08) ;
    • la réduction de la dépression (DMS : -0,54 ; IC à 95 % : -0,86 à -0,22) ;
    • une légère amélioration de la qualité du sommeil (DMS : -0,38 ; IC à 95 % : -0,79 à 0,04).
  • Bénéfices à moyen terme :
    • une réduction modeste à nulle de la fatigue (DMS : -0,31 ; IC à 95 % : -0,84 à 0,23) ;
    • une légère réduction de l’anxiété (DMS : -0,28 ; IC à 95 % : -0,49 à -0,07) et de la dépression (DMS : -0,32 ; IC à 95 % : -0,58 à -0,06) ;
    • une légère amélioration de la qualité du sommeil (DMS : -0,27 ; IC à 95 % : -0,63 à 0,08).

Limites

  • Hétérogénéité entre les études.