Cochrane : la RCT étendue pourrait améliorer la survie dans le cadre du cancer du col de l’utérus

  • Thamronganantasakul K & al.
  • Cochrane Database Syst Rev
  • 26 oct. 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse suggère que la radiochimiothérapie (RCT) étendue permet probablement de prolonger la SG, comparativement à la RCT pelvienne, chez les femmes atteintes d’un cancer du col de l’utérus localement avancé.
  • La RCT pelvienne permet probablement d’améliorer la survie, comparativement à la radiothérapie (RT) étendue, qui est elle-même meilleure que la RT pelvienne.

Pourquoi est-ce important ?

  • La RT étendue cible à la fois le pelvis et les ganglions lymphatiques para-aortiques et pourrait permettre de prolonger la survie.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse de cinq études incluant des patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus localement avancé, ayant fait l’objet d’une RT/RCT étendue ou pelvienne.
  • Financement : Fonds de recherche thaïlandais ; autres.

Principaux résultats

  • La RT étendue par rapport à la RT pelvienne (trois études) :
    • La RT étendue réduit probablement le risque de décès (RRI : 0,67 ; IC à 95 % : 0,48–0,94) et de récidive au niveau des ganglions lymphatiques para-aortiques (risque relatif [RR] : 0,36 ; IC à 95 % : 0,18–0,70).
  • La RT étendue par rapport à la RCT pelvienne (une étude) :
    • La RCT pelvienne a probablement amélioré la SG (RRI : 0,50 ; IC à 95 % : 0,39–0,64) et la SSP (RRI : 0,52 ; IC à 95 % : 0,37–0,72).
    • La RT étendue pourrait réduire le risque de récidive au niveau des ganglions lymphatiques para-aortiques (RRI : 0,44 ; IC à 95 % : 0,20–0,99) et d’événements indésirables graves aigus (RR : 0,05 ; IC à 95 % : 0,02–0,11).
  • La RCT étendue par rapport à la RCT pelvienne (une étude) :
    • La RCT étendue pourrait améliorer la SG (RRI : 0,37 ; IC à 95 % : 0,14–0,96) et la SSP (RRI : 0,25 ; IC à 95 % : 0,07–0,87).
    • Aucune différence claire n’a été observée quant au risque de récidive au niveau des ganglions lymphatiques para-aortiques.

Limites

  • Données probantes de qualité faible à modérée.