Cochrane : la cystectomie robotique est-elle préférable dans le cadre du cancer de la vessie ?

  • Rai BP & al.
  • BJU Int
  • 15 juil. 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer de la vessie, la cystectomie assistée par robot et la cystectomie ouverte (CRAR et CRO, respectivement) semblent être associées à des résultats similaires en termes de délai jusqu’à la récidive, de taux de complications majeures, de qualité de vie (QdV) et de taux de marge positive.
  • La CRAR réduit probablement le risque de transfusions sanguines et d’hospitalisation.

Pourquoi est-ce important ?

  • La CRAR ne dégrade pas les résultats oncologiques et peut donc être préférée à la CRO.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 5 essais contrôlés randomisés, incluant 541 participants atteints d’un cancer de la vessie qui ont fait l’objet d’une CRO ou d’une CRAR.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 1–4,9 ans.
  • La CRAR et la CRO pourraient entraîner des résultats similaires en termes de :
    • délai jusqu’à la récidive (rapport de risque [RR] : 1,05 ; IC à 95 % : 0,77–1,43), ce qui correspond à 16 récidives supplémentaires pour 1 000 participants (IC à 95 % : -79 à 123) après 5 ans de suivi ;
    • complications de grade supérieur ou égal à 3 (RR : 1,06 ; IC à 95 % : 0,76–1,48), correspondant à 11 complications majeures supplémentaires pour 1 000 participants (IC à 95 % : -44 à 89).
  • La CRAR réduit probablement :
    • le risque de transfusions, comparativement à la CRO (RR : 0,58 ; IC à 95 % : 0,43–0,80), soit 193 transfusions en moins pour 1 000 participants (IC à 95 % : -262 à -92) ;
    • les hospitalisations (différence moyenne : -0,67 ; IC à 95 % : -1,22 à -0,12).
  • La CRAR et la CRO pourraient entraîner des résultats similaires en termes de QdV et de taux de marge positive.

Limites

  • Données probantes de faible qualité, suivi court, études incluses de petite taille.