COAST-V : l’ixekizumab a atteint ses objectifs

  • van der Heijde D & al.
  • Lancet
  • 22 oct. 2018

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Les résultats de cette étude suggèrent que l’ixekizumab administré toutes les 2 ou 4 semaines serait supérieur au placebo pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante active chez des patients n’ayant jamais été traités au préalable par DMARDs biologiques. L’ixekizumab s’est montré efficace sur l’activité de la maladie :  environ 50% de patients de chacun des groupes ixekizumab ont atteint le critère ASAS40 à la 16esemaine.

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

Les DMARDs biologiques sont recommandés dans l’arthrite ankylosante lorsque les traitements conventionnels ne sont pas efficaces. Les résultats présentés ici s’intéressent à l’efficacité et à la tolérance de l’ixekizumab, un antagoniste de l’interleukine 17A (IL-17A), dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante chez des patients naïfs de tout traitement par DMARDs biologiques. Autre particularité de cette étude, elle évalue l’ixekizumab par rapport à un groupe placebo et à un traitement actif de référence (l’adalimumab). Enfin, elle considère l’ASAS40 comme critère d’évaluation, critère composite d’évaluation cliniquement exigeant, alors que la plupart des autres essais dans le domaine utilisent l’ASAS20. 

Méthodologie

Étude de supériorité de phase 3, internationale, randomisée, menée en double aveugle versus placebo chez des sujets adultes souffrant de spondylarthrite ankylosante ayant une réponse insuffisante ou une intolérance aux AINS. Les sujets ont été randomisés (1:1:1:1) entre un groupe traité par ixekizumab 80 mg en SC toutes les deux ou quatre semaines, adalimumab toutes les deux semaines (groupe actif de référence), et un groupe placebo. 

Principaux résultats

Un total de 341 patients ont été randomisés entre juin 2017 et août 2017 (87 dans le groupe placebo, 90 dans le groupe adalimumab, 83 dans le groupe ixekizumab une injection toutes les deux semaines, et 81 patients sous ixekizumab une injection toutes les quatre semaines). L’âge moyen des participants était de 41,7 ans et 81% étaient des hommes. Selon les groupes, entre 95 et 99% des sujets ont terminé l’essai.

À la 16esemaine, le traitement par ixekizumab s’est montré supérieur au placebo sur le critère composite principal d’évaluation (amélioration clinique de la spondylathrite ankylosante mesurée par l’ASAS40) quel que soit le schéma d’administration (toutes les 2 ou 4 semaines). En effet, par rapport au placebo, le pourcentage de patients sous ixekizumab une injection toutes les deux semaines et toutes les quatre semaines ayant atteint le critère ASAS40 était significativement plus élevé (respectivement 52% et 48% vs 18%, p

L’adalimumab s’est montré également statistiquement supérieur au placebo sur le critère ASAS40 à la 16esemaine (36% vs 59%, p=0,0075).

Environ 40% des sujets sous placebo ont atteint le critère ASAS20 à la 16esemaine, contre 69% sous ixekizumab toutes les deux semaines (p=0,0002) et 64% sous ixekizumab toutes les quatre semaines (64%). Enfin, 59% des patients sous adalimumab ont atteint ce critères à la 16esemaine (p=0,075).

Un cas d’infection grave est survenu dans chaque groupe ixekizumab (gastroentérite et infection du tractus urinaire) et adalimumab (appendicite), et aucun dans le groupe placebo. Aucune infection opportuniste, ni cancer, ni réactivation de cas de tuberculose latente, ne sont survenus dans les groupes traités, et un cas d’infection par Candida est survenu dans le groupe adalimumab. Ces résultats concernant la sécurité d’utilisation de l’ixekizumab semblent cohérents avec les résultats d’autres études menées chez des patients souffrant de psoriasis modéré à sévère et d’arthrite psoriasique active.

Principales limitations

Étude de courte durée.

Financement

Étude financée par Eli Lilly et Company.