CNP métastatique : une réponse précoce à la chimiothérapie prédit la survie

  • Liu GY & al.
  • Cancer Med
  • 13 déc. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La réponse radiologique précoce (RRP) à une chimiothérapie de première intention à base de platine est associée à une amélioration des résultats de survie, chez les patients atteints d’un carcinome du nasopharynx (CNP) métastatique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude vient combler le manque de données concernant la pertinence clinique de la RRP dans ce groupe de patients.

Principaux résultats

  • Les patients ayant présenté une RRP ont obtenu une amélioration de la survie globale (SG) médiane (34,3 mois contre 22,2 mois ; rapport de risque [RR] : 0,591 ; P 
  • Les patients ayant présenté la meilleure réponse radiologique (MRR) ont également obtenu une amélioration de la SG médiane (31,4 mois contre 20,9 mois ; RR : 0,591 ; P 
  • La RRP était corrélée de manière significative à la MRR (test de concordance kappa : 0,73 ; coefficient de corrélation de Pearson : 0,74 ; P 

Protocole de l’étude

  • 756 patients atteints d’un CNP métastatique, qui avaient fait l’objet d’une chimiothérapie de première intention à base de platine, ont été analysés afin de déterminer la réponse radiologique et ses associations avec la survie.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; Projet de planification des sciences et des technologies de la province du Guangdong.

Limites

  • Analyse rétrospective d’une grande base de données.