CNP : la TEV liée aux CVCIVP est associée à une moins bonne survie dans une étude chinoise

  • Liang YJ & al.
  • BMC Cancer
  • 29 déc. 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude rétrospective suggère que la thromboembolie veineuse (TEV) liée aux cathéters veineux centraux insérés par voie périphérique (CVCIVP) est associée à une réduction de la survie, chez les patients atteints d’un carcinome du nasopharynx (CNP) non métastatique.

Pourquoi est-ce important ?

  • La TEV liée aux CVCIVP est fréquente dans cette population de patients.

Principaux résultats

  • L’incidence globale de TEV était de 7,20 %.
  • La TEV était associée à une réduction de la SSP (77,5 % contre 87,6 % ; P 
  • Le rapport de risque de TEV était de 2,92 (IC à 95 % : 2,06–4,15 ; P 
  • Lors de l’analyse des sous-groupes, la SSP à cinq ans était similaire chez les patients présentant une TEV superficielle et ceux présentant une TEV profonde (P = 0,645), et la SSP à trois ans était similaire chez les patients traités par héparine de bas poids moléculaire, warfarine, rivaroxaban ou par d’autres médicaments (P = 0,228).

Protocole de l’étude

  • L’étude a inclus 3 012 patients atteints d’un CNP non métastatique.
  • 213 patients atteints d’une TEV et 852 sans TEV ont été inclus pour l’appariement selon les scores de propension, ajusté pour prendre en compte le sexe, l’âge, la technique de radiothérapie, le stade et l’ADN du virus d’Epstein-Barr avant le traitement.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Protocole de l’étude rétrospectif.