CNP avancé : le RNL avant le traitement prédit les résultats de survie dans une étude chinoise

  • Yao JJ & al.
  • BMC Cancer
  • 8 janv. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le rapport neutrophiles/lymphocytes (RNL) avant le traitement est associé aux résultats de survie dans le cadre du carcinome du nasopharynx (CNP) avancé.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude vient appuyer des recherches antérieures ayant associé le RNL, un test sanguin de routine, au pronostic du CNP.

Principaux résultats

  • Le RNL médian était de 2,27 (intervalle interquartile : 1,71–3,12).
  • L’analyse de la fonction d’efficacité du récepteur a identifié une valeur seuil de 2,50.
  • Un RNL supérieur à 2,50 était associé à une survie à 5 ans (82,5 % contre 90,3 % ; P 
  • Le RNL n’était pas associé de manière significative à la survie sans récidive locorégionale (P = 0,309).
  • À l’analyse multivariée, le RNL était associé de manière indépendante à la SG (RR : 1,72 ; P 
  • À l’analyse multivariée, l’âge et le stade N étaient également associés à la SG (RR : 1,69 [P 

Protocole de l’étude

  • 1 550 patients atteints d’un CNP de stade II–IVB ont fait l’objet d’une analyse pour déterminer le RNL avant le traitement et ses associations avec les résultats de survie.
  • Financement : Projet collaboratif d’innovation dans les domaines de la santé et de la médecine de la ville de Guangzhou ; Fondation nationale des sciences naturelles de Chine.

Limites

  • Étude rétrospective.