Classement des pays en matière d’accès et de qualité des soins de santé


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’accès et la qualité des soins de santé se sont globalement améliorés de 2000 à 2016, en partie en raison d’avancées importantes constatées dans de nombreux pays à revenus faibles et intermédiaires en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est, selon les dernières données de l’étude sur la charge mondiale de morbidité publiée dans la revue The Lancet.

Malgré cette amélioration, certains pays ont connu des progrès lents ou une stagnation au cours de cette période. Selon les auteurs, leurs résultats pourraient être un signal d’alarme avertissant que les systèmes de santé de certains pays n’évoluent pas au même rythme que les besoins de la population en matière de santé, d’autant plus que de nombreux cancers et maladies non transmissibles voient leur fréquence augmenter.

Les cinq pays ayant les niveaux les plus élevés d’accès et de qualité des soins de santé en 2016 ont été l’Islande (score de 97,1 points sur 100), la Norvège (96,6), les Pays-Bas (96,1), le Luxembourg (96,0), la Finlande et l’Australie (95,9 chacun). Les pays ayant les scores les plus faibles ont été la République centrafricaine (18,6), la Somalie (19,0), la Guinée-Bissau (23,4), le Tchad (25,4) et l’Afghanistan (25,9). L’écart entre le pays le plus performant (l’Islande) et le pays le moins performant (la République centrafricaine) a été de 78,5 points en 2016.

L’Éthiopie, le Rwanda, la Guinée équatoriale, la Birmanie et le Cambodge ont fait l’expérience des améliorations les plus importantes, mais les progrès aux États-Unis et dans certains pays d’Amérique latine ont connu un ralentissement ou une stagnation au cours de la même période.