Cinq choses à savoir sur la prévention de l’allergie aux arachides chez les nourrissons


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un article sur la pratique, paru dans la revue CMAJ (Canadian Medical Association Journal), présente cinq choses à savoir sur l’introduction précoce des arachides chez les nourrissons, afin de réduire le risque d’allergie aux arachides.

  • Les nourrissons à qui l’on donne régulièrement des protéines d’arachides ont un risque plus faible d’allergie aux arachides. Un précédent essai contrôlé randomisé de 640 nourrissons âgés de moins de 11 mois ayant une allergie aux œufs ou une dermatite atopique modérée à sévère avait révélé que 3,2 % des enfants ayant consommé 2 g de beurre de cacahuète 3 fois par semaine avaient développé une allergie aux arachides après 5 ans, contre 17,2 % des enfants qui n’en avaient pas consommé (P 
  • Pour prévenir l’allergie, des protéines d’arachides (par exemple sous forme de beurre de cacahuète ou de feuilleté recouvert de poudre de cacahuète) peuvent être introduites à domicile chez la plupart des bébés entre quatre et six mois.
  • Les bébés atteints d’un eczéma sévère sont plus susceptibles d’avoir une allergie aux arachides ; ceux indemnes d’eczéma ou ne présentant qu’un eczéma léger conviennent le mieux à l’introduction des arachides à domicile.
  • Les nourrissons présentant des facteurs de risque d’allergie aux arachides, comme un eczéma sévère, une allergie aux œufs ou les deux, doivent être vus par un spécialiste avant l’introduction des arachides.
  • Pour réduire le risque d’allergie aux arachides, 8 g de protéines d’arachides (une bonne cuillère à café de beurre de cacahuète) doivent être consommés au moins deux fois par semaine. Cette intervention ne traite pas l’allergie aux arachides.