Cholécystectomie durant le troisième trimestre de la grossesse : faut-il poursuivre cette pratique ou différer l’opération ?


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les recommandations actuelles suggèrent que la cholécystectomie pratiquée durant le troisième trimestre de la grossesse est sûre pour la femme comme pour le fœtus. Aucune étude populationnelle n’a pourtant examiné ce problème. Une nouvelle étude a comparé les résultats de la cholécystectomie pratiquée durant le troisième trimestre de la grossesse et les résultats obtenus chez les femmes opérées au début de la période postpartum. Elle révèle que les résultats relatifs à l’accouchement et à la procédure sont moins bons lorsque la cholécystectomie est pratiquée durant le troisième trimestre.

L’étude a comparé les résultats de 403 femmes ayant fait l’objet d’une cholécystectomie durant le troisième trimestre et ceux de 17 490 femmes ayant fait l’objet de la procédure dans les trois mois de la période postpartum.

Il en ressort que la cholécystectomie durant la grossesse était plus susceptible de requérir une hospitalisation (85 % contre 63 % ; P 

Sur la base de ces résultats, les auteurs recommandent, dans la mesure du possible, de différer la cholécystectomie pour le traitement des maladies biliaires bénignes jusqu’à la période postpartum.