Chirurgiens mammaires : des mammographies annuelles devraient être réalisées à partir de 40 ans

  • ASBrS

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • De nouvelles recommandations émises par la Société américaine des chirurgiens mammaires (American Society of Breast Surgeons) préconisent de débuter les mammographies de dépistage annuelles à 40 ans pour les femmes à risque moyen.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit d’un calendrier plus précoce que celui recommandé par les groupes professionnels les plus influents, qui préconisent plutôt de débuter à un âge plus avancé, notamment le Groupe de travail des services préventifs des États-Unis (US Preventive Services Task Force ; âge : 50 ans), la Société américaine de lutte contre le cancer (American Cancer Society ; âge : 45 ans) et le Collège américain des médecins (American College of Physicians ; âge : 50 ans).

Recommandations principales

  • Chez les femmes à risque moyen :
    • démarrer les dépistages annuels, de préférence par mammographie en 3 dimensions, à l’âge de 40 ans, et ce jusqu’à ce que l’espérance de vie soit inférieure à 10 ans ; 
    • dans le cas de seins très denses (densité hétérogène ou extrême), des examens d’imagerie supplémentaires doivent être envisagés.
    • Justifications : Le dépistage annuel des femmes âgées de 40 à 49 ans permettrait de réduire la mortalité de 15 %, d’après les données utilisées par la majorité des autres groupes professionnels. Cette réduction de la mortalité l’emporte sur le risque de résultats faux positifs, d’exposition aux rayonnements et de surdiagnostic entraînant des biopsies superflues.
  • Chez les femmes à risque supérieur à la moyenne :
    • Les femmes présentant une mutation de susceptibilité héréditaire ou ayant reçu des rayonnements au niveau de la paroi thoracique entre 10 et 30 ans doivent faire l’objet d’une IRM annuelle à partir de l’âge de 25 ans, et d’une mammographie annuelle à partir de l’âge de 30 ans.
    • Les femmes dont le risque à vie prévu est supérieur à 20 % quel que soit le modèle, ou qui ont de forts antécédents familiaux, doivent faire l’objet d’une mammographie annuelle à partir de l’âge de 35 ans, si leur médecin le recommande.

Limites

  • Recherche dans la littérature limitée.