Chirurgie du cancer du poumon : la lymphopénie au jour postopératoire 1 est associée à la PPO

  • Dupont G & al.
  • PLoS One
  • 1 janv. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La lymphopénie postopératoire le premier jour suivant une chirurgie du cancer du poumon est associée à un risque accru de pneumonie postopératoire (PPO).

Pourquoi est-ce important ?

  • La PPO est une complication fréquente à la suite d’une résection pulmonaire qui survient chez jusqu’à 25 % des patients.

Protocole de l’étude

  • 200 patients ont fait l’objet d’une chirurgie pour un cancer du poumon.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 21,5 % des patients ont développé une PPO 2,5 ± 1,5 jours après la chirurgie, avec une durée de séjour à l’hôpital (DdS) moyenne de 12 ± 6 jours et un taux de mortalité de 2,5 % à 30 jours.
  • Après la réalisation d’une analyse multivariée, la lymphopénie postopératoire un jour après la chirurgie a été significativement associée à un risque accru de PPO (RR : 2,09 ; IC à 95 % : 1,01–4,29).
  • L’incidence de PPO 7 jours après la chirurgie a été plus élevée chez les patients ayant une numération de lymphocytes inférieure ou égale à 1,19 × 109 cellules/l au jour postopératoire 1 que chez les patients ayant une numération de lymphocytes plus élevée (P = 0,003).

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.