Chirurgie bilatérale ou unilatérale de la varicocèle : une méta-analyse répond

  • Ou N & al.
  • Andrologia
  • 23 oct. 2019

  • Par Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Une méta-analyse a comparé la chirurgie bilatérale à la chirurgie unilatérale dans la prise en charge des hommes infertiles présentant une varicocèle bilatérale. Elle montre non seulement que le taux de grossesse spontanée chez la partenaire est supérieur en cas de double varicocélectomie, mais également que différents paramètres relatifs à la qualité du sperme sont supérieurs après intervention bilatérale - mobilité, morphologie et concentration des spermatozoïdes- avec, pour la plupart, une absence d’hétérogénéité des données.

Apport de cette nouvelle méta-analyse

Si les varicocèles sont souvent asymptomatiques, elles peuvent néanmoins conduire à une infertilité, notamment lorsque la varicocèle est bilatérale. En conséquence, la chirurgie est envisagée et permet d’améliorer la qualité du sperme et le taux de grossesse spontanée chez la partenaire des hommes infertiles. Il n’était cependant n’est pas clairement déterminé si cette présentation doit faire l’objet d’une double varicocélectomie, la plus récente méta-analyse sur le sujet présentant un certain nombre de limitations. Cette nouvelle publication permet de faire le point en incluant des études menées chez des hommes présentant une varicocèle bilatérale symptomatique ou une varicocèle bilatérale dont seule la gauche était symptomatique.

Synthèse des principaux résultats

Le taux de grossesses spontanées était supérieur dans le groupe ayant bénéficié d’une chirurgie bilatérale selon les données de 7 études (645 chirurgies bilatérales, 704 chirurgies unilatérales) : odds ratio 1,89 [1,52-2,35], I 2 =0 %, p

La mobilité et la progression des spermatozoïdes étaient supérieures après chirurgie bilatérale selon les données de 10 et de 8 études respectivement : la différence moyenne standardisée de la mobilité était de 5,08 ([2,65-7,50], I 2 =0%) et celle de la progression de 6,48 [5,16-7,81], I 2 =0%).

Deux données, bien qu’en faveur de la chirurgie bilatérale, présentaient une forte hétérogénéité  : la concentration des spermatozoïdes (différence moyenne standardisée 2,88.10 6 /mL [1,06-4,70], I 2 =93%) et la morphologie des spermatozoïdes (différence moyenne standardisée 2,38 % [0,72-4,03], I 2 =94%). Pour ces deux paramètres, des analyses en sous-groupe ont donc été menées et confirment plus fortement cette conclusion dans les cas où la varicocèle est symptomatique des deux côtés qu’en cas de côté droit subclinique.