CHEST 2018 — Les soins regroupés pour la BPCO réduisent les taux de réadmission


  • Tara Haelle
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un programme pluridisciplinaire de soins regroupés dans le cadre de la sortie de l’hôpital, incluant l’éducation des patients, a amélioré les résultats des patients présentant une exacerbation aiguë de la BPCO et a réduit les taux de réhospitalisation à 30, 60 et 90 jours.

Pourquoi est-ce important ?

  • La BPCO est la troisième cause la plus fréquente de réhospitalisation des bénéficiaires de Medicare : 30 % des patients sont réhospitalisés dans les trois mois suivant leur sortie et 60 % dans l’année.

Protocole de l’étude

  • Cohorte prospective de 150 patients présentant une exacerbation aiguë de la BPCO suivis avant l’intervention (avril-septembre 2016) et 221 patients suivis après l’intervention (avril-septembre 2017).
  • L’intervention consistait en des soins regroupés pour la BPCO basés sur des faits, et comportait trois objectifs :
    • éducation quotidienne du patient à l’hôpital concernant la BPCO, dispensée par des professionnels de santé, notamment en ce qui concerne l’utilisation des inhalateurs ;
    • réalisation par le patient d’un plan d’action autogéré pour la BPCO, qu’il utilisera après sa sortie de l’hôpital ; et
    • suivi en ambulatoire du patient par un pneumologue dans les sept jours suivant sa sortie de l’hôpital.
  • Aucune mention d’un financement externe.

Principaux résultats

  • Le taux de réhospitalisation à 30 jours était de 22,7 % après l’intervention, contre 32,7 % avant l’intervention (P = 0,024).
  • Le taux de réhospitalisation à 60 jours était de 30,3 % après l’intervention contre 56 % avant l’intervention (P 
  • Le taux de réhospitalisation à 90 jours était de 35,3 % après l’intervention contre 62,6 % avant l’intervention (P 
  • La durée de l’hospitalisation n’a pas différé de manière significative (8 jours contre 7 jours ; P = 0,322).