Charge mondiale des affections médicales à caractère d’urgence : nouvelle recherche


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les affections médicales à caractère d’urgence (AMCU) contribuent à environ la moitié de l’ensemble des décès et à près de la moitié de la charge de toutes les affections dans le monde, selon une analyse statistique des informations provenant de près de 200 pays publiée dans la revue BMJ Global Health

Dans ce qui est l’une des premières études du genre, les chercheurs ont analysé les données issues des études sur la charge mondiale de morbidité (GBD) de 1990 et de 2015, et ont développé et comparé deux indicateurs, le taux de mortalité due à une affection médicale à caractère d’urgence (TMAMCU) et la charge des affections médicales à caractère d’urgence (CAMCU), « afin de standardiser, mesurer et classer la portée et l’ampleur des soins d’urgence et des décès », aux échelles nationale, régionale et mondiale. 

Ils ont découvert que les AMCU ont contribué à hauteur d’environ 51 % de la mortalité et de 42 % de la totalité de la charge des affections médicales. La charge des AMCU était deux à trois fois plus élevée dans les pays à revenu faible d’Afrique et d’Asie que dans les pays à revenu élevé.

À l’échelle du globe, les blessures (22 %), les cardiopathies ischémiques (17 %), les infections des voies aériennes inférieures (11 %) et les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques (7 %) ont représenté environ 60 % des AMCU en 2015. D’autres affections telles que les maladies diarrhéiques et le paludisme ont affiché une charge mondiale globale plus faible, mais une plus forte prévalence dans les pays à faible revenu.