Chaque heure, 30 personnes reçoivent un diagnostic de TB dans la Région européenne


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouvelles données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) montrent qu’en dépit de la baisse globale du nombre de personnes atteintes de la tuberculose (TB), la maladie reste un défi majeur de santé publique dans la Région européenne. 

Le rapport, qui comprend des données pour l’année 2017, montre que 275 000 cas incidents ont été signalés dans la région, avec 77 000 cas de TB résistante à la rifampicine et multirésistante (TB RR/MR), selon les estimations parmi les cas pulmonaires communiqués. 

Le rapport indique que la proportion de cas de TB RR/MR parmi les nouveaux cas de TB et les cas de TB auparavant traités dans la région dépasse la moyenne mondiale de façon significative, avec 17 % parmi les nouveaux cas et 53 % parmi les cas auparavant traités, contre 3,5 % et 18 %, respectivement. 

« Si nous n’agissons pas de manière rapide et résolue, les formes résistantes aux médicaments de la maladie vont accroître leur emprise en Europe », a indiqué le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. « Malgré les difficultés et les menaces auxquelles nous sommes confrontés, je pense que l’Europe a pleinement la possibilité de montrer la voie. Nous avons la science et la technologie, nous sommes dotés de professionnels de santé compétents et nous pouvons compter sur un engagement politique de haut niveau pour ne laisser personne derrière : nous avons les atouts nécessaires pour mettre un terme à la TB », a ajouté le Dr Jakab.