CETC-LA : la TEP/TDM au 18F-FDG est utile pour prédire les résultats de la CI dans une étude brésilienne

  • Nicolau UR & al.
  • PLoS One
  • 1 janv. 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une petite étude prospective suggère que la valeur de fixation normalisée (Standard Uptake Value, SUV) de la tomographie par émission de positons (TEP)/TDM au 18F-fluorodésoxyglucose (18F-FDG) est associée à la survie chez les patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la tête et du cou (CETC) localement avancé (LA) après une chimiothérapie d’induction (CI).

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude suggère que la TEP/TDM au 18F-FDG est un outil utile afin de prédire les résultats dans cette population de patients.

Principaux résultats

  • Les patients sans augmentation précoce de la SUV maximale du 18F-FDG au niveau des ganglions lymphatiques régionaux après la première CI (« répondeurs ») ont démontré une meilleure SSP (RR : 0,18 ; P = 0,004) et une meilleure SG (RR : 0,14 ; P = 0,002).
  • Les répondeurs présentant une réduction d’au moins 45 % de la SUV maximale de la tumeur primitive ont obtenu une meilleure SSP (RR : 0,23 ; P = 0,028) et une meilleure SG (RR : 0,11 ; P = 0,046) que les répondeurs présentant une réduction de moins de 45 %.
  • À l’analyse des sous-ensembles, les patients atteints d’un carcinome épidermoïde oropharyngé (CEOP) avec des tumeurs positives au VPH ont obtenu des taux de réponse plus élevés à la TEP/TDM au 18F-FDG (100 % contre 57 % ; P = 0,015) que les patients ayant des tumeurs négatives au VPH.

Protocole de l’étude

  • 49 patients atteints d’un CETC-LA de stade III/IVA-B et ayant fait l’objet d’une CI à base de taxanes, de cisplatine et de fluorouracile ont été analysés par TEP/TDM au jour 14 du premier cycle, afin d’identifier les facteurs associés aux résultats de survie.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Échantillon de patients de petite taille.
  • Le statut du VPH était inconnu pour certains patients atteints d’un CEOP.