CEOP HPV+ : la RT à dose réduite s’avère non inférieure à la RT à dose standard en matière de survie

  • Radiother Oncol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une analyse de la base de données nationale américaine sur le cancer (National Cancer Database, NCDB) suggère que la radiothérapie à dose réduite (RTDR) est associée à des résultats de survie similaires à la RT à dose standard (RTDS) chez les patients atteints d’un carcinome épidermoïde oropharyngé (CEOP) positif au HPV.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une réduction de la dose peut permettre de limiter les toxicités à long terme, telles que la dysphagie et la xérostomie.

Principaux résultats

  • La RTDR et la RTDS étaient associées à un taux de SG à trois ans similaire (82,1 % contre 79,3 % ; P = 0,85) lors d’une analyse de pondération par la probabilité inverse de traitement.
    • Elle était de 78,8 % contre 79,2 % (P = 0,83) chez les patients recevant une radiochimiothérapie concomitante.
    • Elle était de 79,1 % contre 77,3 % (P = 0,61) chez les patients recevant une RT seule.
  • La RTDR n’était pas associée de manière significative à la SG, comparativement à la RTDS, à l’analyse univariée (RR : 0,88 ; P = 0,63) ou à l’analyse multivariée.
  • Un âge plus avancé (RR : 1,03 ; P = 0,02), le statut T2 (RR : 2,36 ; P = 0,01), le statut T3 (RR : 3,94 ; P 
  • Le fait de souscrire à une assurance privée (RR : 0,48 ; P = 0,04) et un niveau d’études plus élevé (RR : 0,70 ; P = 0,04) étaient associés à une amélioration de la SG à l’analyse multivariée.

Protocole de l’étude

  • 759 patients atteints d’un CEOP positif au HPV, issus de la NCDB (104 ayant fait l’objet d’une RTDR et 655 d’une RTDS), ont été analysés afin de déterminer les résultats de survie.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Protocole d’étude observationnel.