CECB : les facteurs d’une récidive pré-RTPO ont été identifiés dans une étude canadienne

  • Hosni A & al.
  • Int J Radiat Oncol Biol Phys
  • 20 sept. 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un sous-site au niveau de la langue, une marge de résection microscopique positive, le stade T et le stade N étaient associés à une récidive précoce, avant la radiothérapie postopératoire (RTPO) prévue, chez les patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la cavité buccale (CECB).

Pourquoi est-ce important ?

  • L’identification des facteurs prédictifs permettra une meilleure prise en charge de ces patients à risque élevé qui sont généralement exclus des autres études.

Principaux résultats

  • 15 % des patients ont présenté une récidive précoce avant la RTPO.
  • Un sous-site au niveau de la langue (RC : 1,86 ; P = 0,02), une marge de résection microscopique positive (RC : 2,36 ; P 
  • Les patients faisant l’objet d’une RTPO adjuvante ont obtenu une meilleure SG à 3 ans que les patients faisant l’objet d’une RTPO de sauvetage ou d’une RTPO palliative (71 %, 41 % et 0 %, respectivement ; P 
  • Après une RTPO de sauvetage, un volume plus important de la maladie récidivante précoce brute et une extension extraganglionnaire étaient associés à une SSM (RR : 1,01 [P 

Protocole de l’étude

  • 601 patients atteints d’un CECB ont fait l’objet d’une RTPO après une chirurgie à visée curative et ont été analysés pour déterminer les taux de récidive précoce, les résultats de survie et les facteurs associés.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Étude rétrospective.