CE cutané : la thérapie photodynamique à l’acide aminolévulinique est efficace

  • Kibbi N & al.
  • J Am Acad Dermatol
  • 8 nov. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La thérapie photodynamique à l’acide aminolévulinique (TPD-AAL) est associée à un taux de réponse de 77,9 % chez les patients atteints d’un carcinome épidermoïde (CE) cutané in situ ; la localisation anatomique, le diamètre de la tumeur et le temps d’incubation de l’AAL étant associés au taux de réponse.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données existantes sur l’efficacité de la TPD-AAL sont limitées.

Principaux résultats

  • Le taux de réponse complète initial à la TPD-AAL était de 77,9 %.
  • Le taux de réponse complète était plus élevé pour les lésions situées sur le visage (86,8 %, contre 66,7 % pour les autres sites), les tumeurs de diamètre inférieur à 2 cm (87,5 %, contre 64,3 % pour les lésions de 2 cm ou plus) et un temps d’incubation de l’AAL plus long (87,0 % pour une incubation d’au moins 4 heures, 83,3 % pour une incubation de 3 à 3,99 heures et 53,3 % pour une incubation de moins de 3 heures).
  • La localisation sur le visage (rapport de cotes [RC]  : 6,311 ; P = 0,019) et une durée d’incubation plus longue (RC : 3,096 ; P = 0,037) étaient associées à une réponse complète dans une analyse multivariée, alors qu’une tumeur de diamètre de 2 cm ou plus était inversement associée (RC : 0,246 ; P = 0,047).

Protocole de l’étude

  • 58 patients présentant 68 lésions primitives de CE in situ ont été traités par TPD-AAL et illumination par lumière bleue, et ont été analysés afin de déterminer les résultats et les facteurs associés.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Échantillon de patients de petite taille.
  • Manque de suivi systématique.