CE cutané : l’immunosuppression est associée à la récidive post-RT

  • Arbab M & al.
  • Head Neck
  • 29 janv. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude rétrospective suggère que l’immunosuppression (IS) est associée à la récidive à la suite d’une radiothérapie (RT) chez les patients atteints d’un carcinome épidermoïde cutané (CEc).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données concernant les résultats et les profils de récidive à la suite d’une RT dans le cadre du traitement du CEc sont limitées.

Principaux résultats

  • 26 % des patients ont présenté une récidive.
    • 59 % de ces récidives étaient locales et 73 % étaient ganglionnaires.
  • Les patients immunodéprimés étaient plus susceptibles de présenter une récidive, par rapport à ceux qui n’étaient pas immunodéprimés (47 % contre 22 % ; P = 0,04).
  • L’immunosuppression a été associée au délai jusqu’à la récidive dans le cadre d’une analyse multivariée (RR : 5,5 ; P = 0,03).
  • 69 % des patients ayant présenté une récidive ont été traités par chirurgie de rattrapage.

Protocole de l’étude

  • 111 patients atteints d’un CEc de la tête et du cou et traités par RT dans 4 établissements ont été inclus.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective.